MENU

La Ligue des Champions reprend ses droits

La Ligue des Champions reprend ses droits
Lucas Moura (PSG)

Les huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes débutent dès ce soir, avec deux rencontres, entre Benfica et le Zénith St Pétersbourg et le choc au Parc des Princes entre le Paris Saint Germain et Chelsea. Les deux dernières rencontres auront lieu dès demain avec l’affiche inédite entre La Gantoise et Wolfsburg, tandis que de son côté le Réal Madrid se déplacera sur la pelouse de l’AS Roma.

L’attente parait chaque année plus longue, pourtant nous y sommes enfin, l’hymne de la Ligue des Champions retentira une nouvelle fois, pour le plus grand plaisir des fans de football. 

 
Le Zénith en danger 
Comme souvent, un club Russe se sort des phases de poule pour tenter crânement sa chance dans la phase finale. Mais comme à chaque fois, les clubs Russes n’ont pas encore repris la compétition, ce qui constitue un élément majeur dans l’avenir de ses clubs en compétitions européennes. Les coéquipiers de l’inévitable Hulk auront fort à faire lors de ce déplacement sur la pelouse du Benfica. Du côté du club Portugais, l’enjeu est important, qui plus est après avoir été défait face au grand rival, le FC Porto (1-2), quelques jours plus tôt. Que ce soit pour l’un ou pour l’autre, ce tirage au sort, offre la possibilité  de jouer une équipe qui sur le plan européen semble inférieure aux cadors comme le Fc Barcelone, le Bayern, ou encore le Réal Madrid. 

 
PSG-Chelsea : Le choc tant attendu 
Depuis le tirage au sort des huitièmes le 15 décembre dernier, les joueurs du PSG n’avaient que ce nom à la bouche. Le championnat déjà gagné, le billet pour la finale de la Coupe de la Ligue acquis sans difficulté, ainsi qu’un quart de finale de Coupe de France également atteint sans grands efforts, le PSG ne s’est pas vraiment fatigué. Le grand jour est arrivé, et ce choc s’annonce bouillant, surtout après le scandal « Aurier » qui a défrayé la chronique ce dimanche. L’international Ivoirien, ne sera pas présent dans la liste de Laurent Blanc, Marquinhos devrait lui être préféré. Contrairement aux deux dernières années, le PSG enfilera la maillot du favoris ce soir. Les joueurs de la capitale devraient débuter avec l’équipe type, à l’exception bien entendu de Serge Aurier, mais avec le retour, quasi certain, de Verratti dans l’entre jeu. Du côté des Blues de Hiddink, les voyants sont au vert, toujours invaincus depuis l’arrivée de l’entraîneur, les Londoniens se sont préparés à merveille en s’imposant largement 5 buts à 1 contre Newcastle samedi soir. Le seul pépin venu entacher la préparation des Blues, c’est la blessure de John Terry, conjuguée à celle de Kurt Zouma contre Manchester United, une semaine auparavant. Laissons parler le talent des acteurs, pour, nous l’espérons, un grand match de football. 

 
Le choc inédit : La Gantoise - VfL Wolfsburg 
C’est la première fois que l’équipe belge de La Gantoise se qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, et le tirage au sort à été plus que clément. L’actuel premier du championnat de Belgique reçoit l’actuel 8ème de Bundesliga, qui connait de grosses difficultés depuis le début 2016. Les belges restent sur 3 victoires consécutives en Ligue des Champions, et peuvent croire à l’exploit. Les Allemands ont mis fin à une surprenante série de 7 matchs sans victoire ce week-end. Après de très belles prestations en phase de poule, notamment face à Manchester United, le VfL Wolfsburg espère atteindre les quarts de finale.

 
Une première pour Zidane 
Zinédine Zidane, dont on ne tarit pas d’éloges, est l’entraineur à la côte, depuis son arrivée au sein du vestiaire Merengue. Zinédine Zidane, vainqueur de « la coupe aux grandes oreilles » en 2002, puis vainqueur en tant qu’adjoint de Carlos Ancelotti en 2014, aimerait bien continuer son aventure en Ligue des Champions et prouver aux yeux de l’Europe entière qu’il a sa place parmi les grands entraineurs. Depuis son arrivée sur le banc Madrilène, Zidane n’a connu qu’une contre performance avec un match nul contre le Bétis Séville, pour 5 victoires. Le Réal Madrid est en démonstration à Bernabeu, comme peuvent en témoigner les 20 buts marqués en seulement 4 rencontres. A l’extérieur c’est un tout autre débat, avec 1 match nul et une victoire compliquée 2 buts à 1 sur le terrain de Grande, 19ème de Liga. Du côté de l’AS Roma, en reconstruction depuis le licenciement de Rudy Garcia, il est difficile de se prononcer sur le niveau de jeu de cette équipe. Depuis l’arrivée de Luciano Spalletti, les Romains ont bien redressé la barre après la défaite sur le terrain de la Juventus le 24 janvier dernier, et restent sur 4 victoires de rang.

Ça peut vous intéresser