MENU

Des regrets pour l'Atlético

Des regrets pour l'Atlético
Diego Godin, Atletico de Madrid au coude-à-coude avec Luciano Narsingh, PSV (Icon Sport)

Réduits à dix pendant les 25 dernières minutes de la rencontre, les joueurs du PSV Eindhoven sont parvenus à décrocher un match nul 0 à 0 face à l'Atlético Madrid. Stériles tout au long de la seconde période, les hommes de Diego Simeone n'auront pas su profiter de leur avantage numérique, un faux pas qu'ils pourraient regretter lors du match retour.

Mieux vallait ne pas traîner ce soir pour trouver sa place parmi les 35 000 spectateurs du Philips Stadium. La troisième minute est à peine entamée dans cette partie que les Colchoneros se procurent déjà une énorme occasion par l'intermédiaire de leur jeune attaquant argentin Luciano Vietto. Trouvé idéalement dans la profondeur par Gabi, l'avant-centre de poche prend de vitesse la défense adverse et parvient à piquer son ballon par-dessus Jeroen Zoet. Heureusement pour le PSV, Jeffrey Bruma a bien suivi et repousse cette tentative sur sa ligne. Bien qu'ayant démarré sur les chapeaux de roue, la rencontre perd en intensité par la suite. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour revoir l'Atlético inquiéter sérieusement Eindhoven. Sur une action similaire à la précédente, Antoine Griezmann, parfaitement lancé dans la profondeur par Koke, se retrouve en face à face avec Zoet. A l'instar de Vietto, le Français tente le piqué mais se heurte sur le portier néerlandais. Cette seconde alerte a le mérite de réveiller les joueurs de Phillip Cocu. Dans la minute suivante, Gaston Pereiro s'infiltre dans la surface des Rojiblancos et trouve Davy Pröpper. Le milieu de terrain récupère le ballon et enchaîne alors avec une lourde frappe, repoussée non sans mal par Jan Oblak. Malgré ces trois grosses occasions de part et d'autre, les deux équipes regagnent les vestiaires sur le score de 0 à 0.

Le PSV plie mais ne rompt pas

Le premier quart d'heure de la seconde période voit les deux formations batailler rigoureusement sur le plan tactique. Un coup de pied arrêté madrilène vient pourtant alerter le PSV à l'heure de jeu. Sur un corner côté droit, Diego Godin s'élève plus haut que tout le monde et décroise une tête venant terminer sa course dans le petit filet de Zoet. Heureusement pour Eindhoven, le but est refusé par l'arbitre, Daniele Ostrato, estimant que le défenseur urugayen s'était trop appuyé sur Moreno pour se détendre. Pensant avoir échappé au pire, les joueurs du PSV se compliquent néanmoins la tâche quelques minutes plus tard. A la 68ème, Gaston Pereiro, plutôt en jambe dans ce match, hérite d'un second carton jaune sur une faute dans un duel aérien avec Godin et laisse alors ses coéquipiers à dix pour le restant de la rencontre. 25 minutes lors desquelles les Colchoneros ne parviennent pas à transpercer les deux rideaux défensifs mis en place par Cocu. Ne laissant que très peu d'espaces à leurs adversaires, les joueurs du PSV patientent ainsi jusqu'à la fin du match. Les trois minutes de temps additionnel n'y changeront rien. En infériorité numérique face à l'une des meilleurs équipes d'Europe, le PSV Eindhoven pourra estimer avoir réaliser une performance plus qu'honorable ce soir en terminant la partie sur un score nul et vierge. Avec ce 0-0, le club néerlandais peut toujours espérer se qualifier face à l'Atlético, peu inspiré offensivement ce soir. Les Madrilènes restent cependant favoris pour la qualification en quarts de finale. Match retour à suivre le 15 mars prochain !

Ça peut vous intéresser