MENU
Coupe du monde 2022

L1 : Zoom sur la 1ère journée

L1 : Zoom sur la 1ère journée
Laurent Blanc (Entraîneur du Paris Saint-Germain)

La Ligue 1 reprend ses droits ce week-end. On a regroupé pour vous les informations essentielles pour mieux vous fondre dans une première journée de championnat qui s’annonce indéniablement passionnante.

Le match qui détonne : Lille-PSG

Première levée de la première journée de Ligue 1 et du championnat tout court, la rencontre entre Lille et le PSG est – sur le papier – la plus alléchante de ce premier week-end. Si les matches parisiens attisent l’intérêt à plus d’un titre depuis que les stars s’y empilent, la reprise comporte toujours un frisson supplémentaire. S’il faudra encore attendre pour voir Di Maria en action et que Zlatan est préservé, la forme étincelante des hommes de Laurent Blanc pendant l’été laisse augurer un match compliqué pour une équipe lilloise désormais coachée par Hervé Renard. Les Lillois justement, s’appuieront sur un onze toujours dur à bouger et l’on aura l’occasion de voir les premiers pas d’Eric Bauthéac aux côtés de Sofiane Boufal et Rio Mavuba notamment. Des talents qui pourraient énormément gêner Paris. L’an passé, pour la reprise à Reims, les joueurs de la capitale avaient fait match nul (2-2), tout comme à Lille en décembre (1-1). Verdict ? Balle au centre.

Le match dont on se tamponne : Troyes – Gazélec Ajaccio

Vous ne rêvez pas et ne rêverez certainement pas d’ailleurs demain soir au stade de l’Aube. Troyes – Gazélec Ajaccio est bel et bien une affiche de Ligue 1 désormais. Alors que les deux clubs végétaient en National il y a encore quelques saisons, les voilà tous les deux en quête de maintien dans l’élite. Troyes et sa préparation estivale délicate et le Gaz qui voudra prouver qu’il est loin d’avoir déjà deux pieds dans l’ascenseur ont déjà une certaine pression au-dessus du crâne.

Il faudra vous y faire :

Une saignée. Comme depuis plusieurs saisons, la Ligue 1 a vu un nombre conséquent de ses talents fuir ses frontières pour des contrées supposément meilleures. Les Marseillais Ayew, Gignac et Imbula mais aussi le trio de Jordan (Amavi, Veretout, Ayew) ou encore Mariano, Carrasco ou Kondogbia on tous choisi l’exode. La liste est trop longue pour la dresser exhaustivement ici. La richissime Angleterre, terre d’accueil privilégiée, est certainement la raison principale pour justifier autant de départs. Espérons à présent que les nouveaux visages qui prendront place sur les pelouses hexagonales feront honneur à leurs illustres prédécesseurs.

Le joueur qui va faire parler de lui : Hatem Ben Arfa

S’il y a eu des départs, il y a quand même eu – et heureusement – de nombreuses arrivées. Parmi ces dernières, celle de l’ancien Marseillais Hatem Ben Arfa, à Nice. Alors qu’il devait signer chez les Aiglons l’hiver dernier, le natif de Clamart avait vu son transfert avorté pour des raisons juridiques. Après six mois sans compétition, le joueur passé par Newcastle revient avec une envie décuplée de mordre dans le ballon. Sa préparation solide, dans le sillage du reste de son équipe, donne réellement envie de voir ce que le nouveau Ben Arfa a dans le ventre samedi contre Monaco.

Le stade où on aimerait être ce week-end : Stade Vélodrome

Après une fin de saison délicate et un mercato extrêmement agité, l’Olympique de Marseille retrouve son Vélodrome et les supporters retrouvent leur Marcelo Bielsa. Le coach adulé sur la Canebière ne délaissera pas sa glacière cette saison, tout comme il ne rangera pas au placard ses principes de jeux offensifs. Si l’OM aura du mal à gratter le podium, son potentiel vu en match amical peut déjà faire trembler le SM Caen, son premier visiteur de l’exercice 2015-2016. D’autant que les Olympiens ont quelques comptes à régler avec des Caennais qui les avaient renversé la saison dernière (3-2) et avec Xavier Gravelaine, le directeur général malherbiste, dont on n’a pas apprécié les sorties médiatiques suite au transfert avorté de N’Golo Kanté (Leicester) vers Marseille.

 

Ce qui est dit...est dit :

« Aujourd'hui, le problème de Yoann Gourcuff, c'est avec Yoann Gourcuff. S'il n'a pas réglé son problème avec lui-même, en ayant les réponses aux questions qu'il se pose, et bien il va continuer à réfléchir. Celui qui ne réfléchit pas est un idiot, mais celui qui réfléchit trop est un idiot aussi pour moi. À partir d'un certain temps, tout a une limite dans la réflexion. »

L’histoire d’amour - si histoire d’amour il y a entre Roland Courbis et Yoann Gourcuff à Montpellier – commence bien.

 

Il aurait mieux fait de se taire :

« En Grèce, ça joue au foot, ça change de la France. »

Anthony Le Tallec, ex-L1.

 

On vous l’assure, ce onze va briller ce week-end :

Benjamin Lecomte (Lorient) 

Rincon (Troyes)
Damien Da Silva (Caen)
Pedro Mendes (Rennes)
Henri Bédimo (Lyon)

Olivier Auriac (Angers)
Marco Verratti (Paris)
Romain Alessandrini (Marseille)

Edinson Cavani (Paris)
Cheick Diabate (Bordeaux)
Ivan Cavaleiro (Monaco)

 

Ça peut vous intéresser