MENU
Coupe du monde 2022

La nouvelle vague anglaise !

La nouvelle vague anglaise !
Harry Kane (Angleterre)

Qui sont les successeurs de l'ère Wayne Rooney, si décevante lors des grandes compétitions ?

Grâce à ses jeunes anglais, une fois encore, l’Angleterre a réalisé un parcours brillant lors des éliminatoires de l'Euro 2016. Souvent décevante lors des grandes compétitions, la sélection de Roy Hodgson peut compter sur un gros réservoir de jeunes joueurs. Dix victoires en dix matches, inutile de dire que le parcours des Three Lions a été parfait. Encore une fois, l’Angleterre se qualifie sans souci pour une grande compétition internationale. On s’attend alors à une grossse perf’ le moment venu. Et pourtant, à la fin de l’Euro, on s’entend déjà dire : l’Angleterre déçoit encore.

Aucune demi-finale depuis 1996 et une incapacité chronique à battre les gros. Depuis de nombreuses années, c’est Wayne Rooney qui porte à lui seul la sélection anglaise. Sans Beckham, l’Angleterre n’a plus de star. L’association Gerrard-Lampard n’a jamais été un grand succès, tout comme les carrières en dents de scie en sélection de Terry et Ferdinand. Si la météo est bien une raison de désespérer outre-Manche, les jeunes pousses du foot sont eux une raison d’espérer. Kane, Barkley, Sterling, Stones, voilà les noms de la nouvelle garde anglaise. Âgés de 20 à 22 ans, ils ont explosé l’année dernière mais s’étaient déjà montrés il y a deux ans. Kane et Barkley portent respectivement les espoirs de club du top 8 anglais (Tottenham et Everton), Sterling a rejoint Manchester City et y est titulaire, et John Stones s’impose doucement comme le futur pilier défensif d’Everton, et aurait pu quitter les Toffees pour rejoindre un club plus huppé (Chelsea avait fait le forcing pour le recruter). Ces derniers ont déjà tous porté le maillot de la Perfide Albion, et ont de bonnes chances de jouer l’Euro. Derrière ces stars en devenir, quelques jeunes joueurs semblent aussi sortir du lot au niveau national, comme le Gunner Calum Chambers, les Spurs Dele Alli et Eric Dier, ou le joueur de Liverpool, Jordon Ibe. Ces derniers ont joué en sélection de jeunes et jouent plus ou moins régulièrement pour ces gros clubs. Au moins, l’Angleterre a de la réserve.

Et pour encadrer ceux qui veulent prendre la suite de Rooney, Carrick et Jagielka, l’Angleterre peut compter sur ses « vieux jeunes ». Ces joueurs qui ont explosé tôt dans des clubs majeurs, qui ont joué la Ligue des Champions et ont côtoyé les plus grands. On peut notamment citer Jack Wilshere (23 ans, plus de 150 matches avec Arsenal), son compère Alex Oxlade-Chamberlain (22 ans, 120 matches avec Arsenal) ou Phil Jones (23 ans, près de 130 matches avec Manchester United). Ces trois-là sont régulièrement appelés en sélection depuis 3 ans et feront très certainement partie des tôliers. Expérimentés malgré leur âge, ils peuvent montrer la voie aux nouveaux talents Rosbifs. Avec un effectif renouvelé et rajeuni, mais toujours 100% Premier League, l’Angleterre peut enfin espérer se montrer dans une grande compétition.

Ça peut vous intéresser