MENU
Coupe du monde 2022

Caen dauphin du PSG, triplé gazier

Caen dauphin du PSG, triplé gazier
Andy Delort (SM Caen)

Au ralenti depuis deux journées, le Stade Malherbe de Caen a repris sa marche en avant et s’est imposé 2-1 contre Guingamp. Les Malherbistes sont deuxièmes, derrière le PSG, en attendant les matchs de dimanche. Alors que le Gazélec s’offre un troisième succès consécutif en championnat à Reims (1-2), Lille bute sur Bastia (1-1) alors que Montpellier stoppe Nantes (2-1). Belle soirée de L1 en somme.

Caen 2-1 Guingamp

La nuit dernière, alors que la délégation guingampaise dormait, elle s’est fait caillasser son bus garé sur le parking de son hôtel à Caen. Triste. Sur le pré de d’Ornano ce soir, l’histoire s’est plus ou moins répétée. Alors que la formation bretonne roupille, Julien Féret puis Andy Delort lapident successivement sa défense à coup de percées solitaires brillamment conclues (62ème et 71ème). Jusque là, les Guingampais avaient su tenir la dragée haute aux Bas-Normands, s’offrant quelques situations intéressantes au cœur d’un match fermé ponctué de quelques situations sur coups de pied arrêtés. Salibur ayant manqué la balle de 1-0 en se heurtant à un Vercoutre impeccable, les Caennais en ont donc profité pour valider leur victoire par deux de leurs hommes les plus en forme depuis le début de la saison. Si le but de Féret vaut le coup d’œil parce que son slalom est un bijou, la maîtrise de Delort parti du flanc gauche est un gage de sérénité pour des Caennais qui reprennent leur marche en avant. La réduction du score de Dorian Lévêque ne sera qu’un petit plus pour le suspense. En attendant le derby Lyon-Sainté, les Malherbistes sont tout simplement deuxièmes de Ligue 1. Magnifique performance.

Reims 1-2 Gazélec Ajaccio

Alors où vous lisez ces lignes, le Gazélec Ajaccio dispose de 12 points. Oui, oui ! Qui l’eut cru alors qu’il y a trois journées, les Corses étaient plus qu’englués dans la zone rouge et qu’ils n’avaient pas encore signé le moindre succès. Après avoir accroché Nice (3-1) puis Bordeaux (2-0), les promus sont allés taper Reims à Delaune dans une rencontre où les Champenois ont clairement laissé passer leur chance en première période, manquant de nombreuses occasions. Courageux et visiblement enorgueillis par leurs premiers succès, les hommes de Thierry Laurey ont été appliqués défensivement et patients offensivement. Boutaïb s’est chargé de crucifier les locaux en première période au cœur de la domination rémoise. Avant que Jacques Zoua ne signe un magnifique but de l’extérieur de la surface pour assommer définitivement les locaux. Kyei aura beau redonner de l’espoir à ses supporters, ce sont bien les Gaziers qui font la belle opération et sont avec le PSG, l’équipe la plus enforme de ce championnat. Les Corses sont plus que jamais dans la lutte pour le maintien alors que Reims, désormais 13ème, est clairement rentré dans le rang.

Lille 1-1 Bastia

Les Lillois ont été à deux doigts d’encaisser une nouvelle défaite en championnat. Mais c’était sans compter l’égalisation à la dernière minute du temps réglementaire de Djibril Sidibé. Pourtant, après l’expulsion de Sofiane Boufal à la 82ème minute pour un tacle dangereux, audacieux aurait été le pronostiqueur pariant sur une égalisation lilloise. Les Bastiais semblaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score grâce à un but de Gaël Danic à l’entrée du dernier quart d’heure. Mais les Dogues, réduits à dix, n’ont rien lâché et sont étonnamment parvenus à recoller au score. Au final, un but partout au terme d’un match plus qu’ennuyeux comme les Lillois savent si bien en produire depuis le début du championnat. Pire attaque de Ligue 1 avec Troyes, les Nordistes occupent une tristissime seizième place, un rang derrière leur adversaire du soir.

Montpellier 2-1 Nantes

Auteurs d’un début de championnat catastrophe avec sept matches de rang sans victoire, les Montpelliérains retrouvent le sourire depuis quelques semaines. Les hommes de Rolland Courbis ont ce soir décroché leur troisième succès de la saison aux dépens du FC Nantes. Le jeune Français Jérôme Roussillon (22 ans) ouvre le score dans le premier quart d’heure pour les Héraultais, et permet aux siens de rentrer aux vestiaires avec un léger avantage suite à une première période serrée. Dans le second acte, Yacine Bamou relance le FC Nantes dans le droit chemin en égalisant à l’heure de jeu, mais en toute fin de match, Vitorino Hilton permet à Montpellier de plumer les Canaris et d’empocher les trois points. Grâce à ce succès, les orange et bleu sortent de la zone rouge et occupent la dix-septième position. Quant aux Nantais, ils stagnent dans le milieu de tableau et sont logés au neuvième rang.

Lorient 4-1 Troyes

C’est devenu une habitude. De sortie en Ligue 1, l’ESTAC est allé cueillir une nouvelle défaite (la 8ème en 9 journées) sur la pelouse de Lorient. Comme toujours, les hommes de Jean-Marc Furlan ont fait éclater au grand jour toutes leurs limites, des limites qui tranchent singulièrement avec la volonté affichée par les pensionnaires du stade de l’Aube. Supérieurs, notamment dans la technique collective, les Lorientais ont dominé une première période que Benjamin Jeannot a astucieusement fait fructifier en marquant dans le but vide suite à une mésentente troyenne. Lors du second acte, le Troyen Cabot tente bien de sonner la charge de la révolte mais trop offensive, la lanterne rouge se fait punir en contre par un but de Moukandjo. Match le plus animé de la soirée, ce Lorient-Troyes voit les visiteurs se relancer suite à un penalty consécutif à une main transformé par Nivet. Bien que téméraires, les Troyens se laissent à nouveau avoir en contre par N’Dong avant que Moukandjo ne claque un doublé sur penalty. Alors que Paris voit déjà le titre se rapprocher, les Troyens, eux, sont au bord du précipice de la L2.

Par Florian PORAS et Aurélien RENAULT

Ça peut vous intéresser