Coupe du monde 2022

L'avalanche de buts continue sur la Côte d'Azur

L'avalanche de buts continue sur la Côte d'Azur
Valère Germain (OGC Nice)

Avec cette nouvelle large victoire, les niçois confortent leur statut de deuxième meilleur attaque du championnat, derrière celle du Paris Saint-Germain. 

Malgré les absences de nombreux joueurs, et non des moindres (Bodmer, Plea, Le Bihan, Wallyson, Ricardo), l'OGC Nice continu d'empiler les buts cette saison. Après les cartons réalisés face à Bordeaux (6-1), Saint-Etienne (4-1) et Rennes (4-1), c'est Lyon qui a cette fois subit les déferlantes niçoises. Évoluant dans un inhabituel 3-5-2, l'OGC Nice n'a pas perdu de sa superbe ce soir. Bien au contraire. Cette saison, lorsque les aiglons décident de se ruer vers l'avant, l'adversaire ne peut que constater l'ampleur des dégâts. Efficace en contre tout au long de la partie, les niçois ont logiquement prit l'ascendant des la 18ème minute par l'intermédiaire de Valère Germain. Indispensable cette saison sur le flanc de l'attaque niçoise, au même titre qu'Hatem Ben Arfa, le français a encore fait preuve d'un sang-froid remarquable devant le but. Profitant d'un service parfait de Jean Michael Seri, l'ancien monégasque a crucifié Anthony Lopes d'une pichenette somptueuse. Dès l'entame de la seconde période (48e) les niçois allaient doubler la mise, suite à une action collective de haute volée. Jérémy Pied, décalé côté droit, vit son ballon dévier dans ses propres buts par le malheureux Mapou Yanga-Mbiwa, suite un centre parfait. Un score porté très vite à 3-0 par Vincent Koziello (71e), suite à une nouvelle action collective de haute volée. Jérémy Pied, encore une fois trouvé sur le flanc droit, fixé la défense, avant de servir Koziello en retrait. Le milieu prend alors le temps d'ajuster Lopes d'une frappe en pleine lucarne.

Grâce à ce succès les hommes de Claude Puel s'empare de la troisième place du classement, revenant à un point seulement de leur victime du jour. Le tout avec une différence de but (+13) qui reflète à elle seule l'impact de l'attaque niçoise cette saison. Le seul petit bémol de la soirée ? Les hommes de Claude Puel ont laissé le ballon à leur adversaire, en jouant pourtant à domicile. Mais si ce n'est que ça, alors l'OGC Nice peut voir venir.

Réactions :

Claude Puel : « Les joueurs ont parfaitement rempli leur rôle, en donnant du plaisir aux spectateurs. Pour ce qui est du match en lui même, on a connu un premier quart d'heure ou l'on a beaucoup subit. On concède ce poteau d'Alexandre Lacazette. On a également était approximatif dans les relances, dans un système utilisé pour la première fois. Il a fallu que les joueurs s'y habitue. On a mieux fini en première mi-temps. En seconde période, on a su trouver ajusté notre jeux, en trouvant des intervalles intéressantes. Une belle entame, bien aidé par un défenseur lyonnais. L'équipe a bien géré le reste de la rencontre en restant compact et en essayant de ressortir le ballon proprement. On aurait pu mieux exploiter certaine occasion, mais dans l'ensemble, mes joueurs ont réalisé une belle partie. Le podium reste anecdotique. C'est important de prendre des points quand on peut en prendre. On espère avoir une réserve de points importante pour la dernière ligne droite. »

Nempalys Mendy : « C'est une soirée parfaite pour nous. On s'est bien adaptée au système du coach. Ce n'est pas rien de mettre 3-0 à Lyon. Un équipe très forte défensivement, qui ne prend pas beaucoup de buts. Chaque fois qu'on a eu l'occasion de faire un pas en ligue 1 on n'a pas su le faire, ce soir c'est chose faite. C'est très bien, mais il ne faut pas s'enflammer. »

Ça peut vous intéresser