MENU
Coupe du monde 2022

La punchline du coach. Episode 1 : Louis Nicollin

La punchline du coach. Episode 1 : Louis Nicollin
Loulou Nicolin

On est tous d’accord. En Ligue 1 il y a le PSG et les autres. En Ligue des Champions il y a le PSG et les autres clubs français. On va donc créer ici un autre championnat. Entre Rap contenders et conférence de presse, voici le championnat des entraineurs. Premier épisode avec Loulou Nicollin, président de Montpellier.

« Je n'ai jamais pensé le virer, mais il ne faut pas qu'il me prenne pour un con. »

« Mes joueurs, je les paie plus cher que mes maîtresses. Et mes maîtresses au moins, elles me régalent la chique »

« Je me mets à la place du président du PSG qui a un budget de je ne sais pas combien, quand il voit celui de Montpellier, il doit se poignarder le cul avec une saucisse le mec. Et encore avec une saucisse, ça ne fait pas trop mal… »

 « Ne nous cassez plus les couilles avec la deuxième place, la troisième, l'Europe, la Ligue des Champions. [...] On est content de finir huitième, point barre. Si on est Champion de France, vous nous ferez des pipes, d'accord. Mais là, laissez nous tranquille »

« Aujourd'hui, quand je vois des présidents qui sont là depuis trois jours et qui donnent déjà des conseils, cela me fait doucement rigoler. Jean-Claude Dassier, il est adorable, mais il ne sait pas par où pisse un taureau ! »

 « Je préfère Courbis à Ancelotti ! Il faut être "jobard" pour prendre ce type. S'il ne coûte pas cher ça va, mais 500 000 euros mensuels... Je crois rêver. Je ne vois pas ce qu'il a de plus. Il a gagné des titres mais il avait de la came. Les grands entraîneurs sont ceux qui gagnent des titres avec des demi-bons. Avec Courbis, on est monté en Ligue 1 avec des demi-mongoliens »

 « Pour l'instant, personne ne s'est proposé. Si quelqu'un met des sous, j'avale pas, mais presque. »

« Si on se marie, c'est pour avoir des enfants, c'est pour assurer une famille. Il ne faut pas que ce soit une connasse. Les connasses, on les tire avant et l'on s'amuse avec. Comme il y a plus de connasses que d'intelligentes, il faut faire un choix… »

 « Je m'en bas les couilles complet, s'il me fait monter en première division, hein. Bien sûr, s'il vendait de la drogue ou violait les petites filles, ça m'emmerderait.... Ça, j'accepterais pas. Mais pour des conneries pareilles » 

 « Pour avoir une grande équipe à Montpellier, il faudrait que le stade soit plein. Malheureusement, on est dans une ville où les gens aiment le sport, mais en chambre »

 « L'autre gros con qui demande six mois pour Spahic... journalistes de merde. On leur fait pipi au petit culcul. »

Ça peut vous intéresser