MENU
Coupe du monde 2022

Un dernier Euro pour la route

Un dernier Euro pour la route
Gianluigi Buffon (Italie) - Icon Sport

Certains grands joueurs pourraient vivre leur dernier Euro en France en juin prochain. A quelques heures du tirage au sort, petit tour d’horizon des ces stars en plein crépuscule.

Andres Iniesta : le métronome espagnol

Chef d’orchestre, génie, artiste, les mots ne suffisent pas pour décrire Andres Iniesta. Celui à qui se refuse le Ballon d’Or est le maître à jouer de l’équipe nationale espagnole. Il aura en France la lourde tâche de faire oublier l’élimination dés le 1er tour de son équipe à la dernière Coupe du Monde. A 31 ans, le milieu de terrain catalan a été avec Xavi, l’architecte du triplé historique Euro 2008, 2012 et Coupe du Monde 2010. A l’inverse de son ancien compère barcelonais, Andres Iniesta a décidé de poursuivre avec la sélection après la débâcle brésilienne. Il a accepté la mission de replacer l’Espagne au sommet du football européen. Altruiste tout au long de sa carrière, ce maestro du milieu de terrain mérite que ses coéquipiers lui offrent une belle sortie.

Zlatan Ibrahimovic : le géant suédois

Quand Zlatan veut quelque chose, il ne compte sur personne d’autre que lui pour l’obtenir. Zlatan voulait emmener sa sélection en France en juin prochain, il a marqué les deux buts synonymes de qualification au match retour en barrages contre le Danemark (2-2). Cet euro compte beaucoup pour le capitaine Suédois. Il se joue en France, son pays d’adoption depuis quatre saisons, et c’est surtout sa dernière compétition internationale. L’attaquant du Paris-SG rêve pour son dernier Euro de faire oublier le fantôme de 2004 et l’élimination en quarts face aux Pays-Bas aux tirs au but. Il fut l’un des deux Suédois à manquer le sien. Lui qui porte son équipe nationale sur ses épaules –larges certes- veut revivre le frisson d’un match à élimination directe. Son seul génie peut-il suffire ?

Gianluigi Buffon : l’infatigable muraille italienne

Recordman des sélections avec les Azzurri (154), le gardien de but de la Juve pourrait jouer sa dernière compétition internationale cet été. A 37 ans il a entamé sa 21ème saison professionnelle. La Squadra Azzura éliminée au 1er tour du mondial brésilien, Gianluigi Buffon a la lourde tâche de la remettre sur de bons rails. Invaincue et première de son groupe à l’issue des qualifications, l’Italie a à cœur de réaliser un bel Euro. Considéré par beaucoup comme le meilleur gardien de tous les temps, l’Italien mériterait tout comme Iniesta que ses coéquipiers donnent tout, pour lui offrir un trophée qui manque encore à son palmarès vertigineux.

Wayne Rooney : le buteur anglais mal-aimé

Après des débuts fracassants en sélection, il a été le plus jeune international anglais à 17ans et 110 jours en 2003 avant que Theo Walcott ne le détrône en 2006 (17 ans et 74 jours), le capitaine anglais a marqué le pas. Depuis sa performance à l’Euro 2004 (quatre buts en quatre matches) il est quasi inexistant lors des grands rendez-vous (deux buts en treize matches). Son début de saison plus que poussif avec son club, Wayne Rooney a inscrit quatre buts en dix-huit rencontres, ne va pas faire taire ses détracteurs. Jugé peu prolifique et pas assez régulier, il est à l’image de sa sélection (deux quarts de finales atteints à la Coupe du monde 2006 et à l’Euro 2012), décevant. Après les retraites internationales de Franck Lampard, John Terry et Steven Gerrard, l’attaquant de Manchester United devra en juin prochain transmettre son expérience à l’une des plus jeunes sélections présentes à cet Euro.

Ça peut vous intéresser