MENU
Coupe du monde 2022

Olympico : 5 raisons pour lesquelles l’OM va gagner

Olympico : 5 raisons pour lesquelles l’OM va gagner
© Icon Sport

A la veille d’un nouvel Olympico, tout le monde y va de son pronostic pour savoir qui de l'OM ou de l'OL l'emportera. Voici les 5 raisons, sérieuses ou non, qui attestent de la future victoire de l’Olympique de Marseille.

Cette saison, l’OM est un conquistador à la française :

7 matches sur les 8 derniers sans défaite à l’extérieur en championnat. Les Olympiens sont à l’aise hors de leur base, notamment grâce à leurs contres à vitesse grand V (bonjour monsieur N’koudou). Personne ne sera alors surpris de voir la bande à Michel découvrir le parc OL, le conquérir, et repartir fièrement.

Lassana Diarra est dans l’effectif de l’OM :

Et ça donne des ailes. Annoncé incertain par Michel lors de sa conférence de presse d’avant-match, sa simple présence dans les tribunes ou sur le banc aura sûrement plus d’impact que celles de Tolisso ou Ferri sur le terrain.

Lucas Ocampos est blessé :

S’il est préoccupant d’avoir un joueur en moins dans un effectif déjà limité, on en devient presque rassuré lorsqu’il s’agit de Lucas Ocampos. Les maladresses, les imprécisions et autres loupés fréquents devaient rassurer la défense rhodanienne. Cette dernière est inquiète, elle devra s’assurer de maitriser 4 joueurs offensifs au lieu de 3.

La « goal line technology » est de la partie :

Vincent Labrune l’attendait, la LFP l’a fait. La « goal line technology » est maintenant utilisée sur tous les terrains de Ligue 1. Aucun risque donc, de voir les coéquipiers de Mandanda se faire refuser des buts de grande classe comme celui qu’Ocampos aurait dû marquer l’an dernier au Vélodrome contre ces même Lyonnais.

Rolando surpasse Mbiwa :

Il est plus facile de gagner un match si on n’encaisse pas de buts. Si Rolando a souvent été décrié cette saison, il est dans la forme de sa vie. Avec une série impressionnante d’un match consécutif sans boulettes, il va surfer sur la vague et maitriser les offensives des Gones. Quand l’autre côté doit aligner Mapou Yanga-Mbiwa, le calcul est simple à effectuer.

 

Ça peut vous intéresser