MENU

Nantes et Toulouse, destins opposés

Nantes et Toulouse, destins opposés
Dans le sillage d’un Adryan qui se libère match après match, le FC Nantes a battu Lorient ce soir (Icon Sport)

Trajectoires croisées ce samedi soir. Alors que le FC Nantes a renforcé sa belle série de matchs sans défaite et s’en vient désormais coller au podium après sa belle victoire contre Lorient (2-1), Toulouse a perdu une rencontre cruciale à Montpellier (2-0) et voit la Ligue 2 se rapprocher très dangereusement. Alors que Bordeaux l’a emporté à Guingamp (4-2), Troyes a fait chuter le Gazélec (2-3) tout comme Bastia a refroidi Reims à Delaune (0-1).

Pas de match de parité ce soir, que des vicotoires et sacrément importantes en plus ! Alors que les deux premières rencontres de la vingt-sixième journée de Ligue 1 avaient accouché d’un seul but seulement après la victoire étriquée de Rennes sur Angers (1-0) et le nul (vierge) inattendu du PSG contre Lille, les formations de l’élite se sont réveillées ce samedi soir (plus 3 buts de moyenne par rencontre). Et l'équipe reine du bal se nomme le FC Nantes. Désormais lancés sur une série de 12 matchs consécutifs sans défaite, les partenaires d’Emiliano Sala fondent sur les places européennes après leur victoire obtenue aux dépens de Lorient (2-1). Adryan, de plus en plus à l’aise dans le collectif des canaris puis Sala ont permis aux Nantais de prendre les commandes dès le premier acte pour ne plus les lâcher ensuite. La réduction du score en fin de match de Benjamin Moukandjo n’a pas impacté la rencontre même si elle a permis au Camerounais de mettre fin à sa longue période de disette en championnat. Lorient a d’ailleurs fini la rencontre à dix après l’expulsion de Gassama. Cinquièmes avec 39 points au compteur, les hommes de Michel Der Zakarian sont à hauteur de Nice, troisième avant de recevoir l’OM demain. La Beaujoire se rapproche donc très clairement de l’Europe, elle peut au moins se prendre à y rêver.

Toulouse et le Gazélec dans la charrette

Pour passer du rêve au cauchemar, il faut descendre 14 places plus bas au classement où l’on retrouve des Toulousains aux abois et en souffrance dans ce championnat. A Montpellier, les hommes de Dominique Arribagé ont perdu la rencontre qu’il ne fallait surtout pas perdre dans l’optique du maintien.  Des réalisations de Mustapha Yatabaré et de Souleymane Camara en fin de match ont achevé des Hauts-Garonnais qui ont désormais très clairement un pied en Ligue 2 puisqu’ils affichent ni plus ni moins 8 points de retard sur le premier relégable et une différence de buts catastrophique. Et ils ne sont pas les seuls à faire la moue ce soir puisqu’après une série canon, le Gazélec Ajaccio fait son retour dans la zone rouge suite à son revers concédé face à Troyes à Ange-Casanova (2-3). Malgré l’ouverture du score précoce signée Jacques Zoua, les Gaziers ont perdu pied, bousculés par l’insouciance d’Aubois déjà relégués et qui commencent (enfin) à se libérer de toute pression. Homme fort de la partie, Karim Azamoum a signé un doublé pour une équipe de Troyes qui signe son deuxième succès de la saison et peut désormais s’offrir le défi – certes difficile - de rattraper son retard de sept points sur Toulouse avant la fin de saison. Après tout, pourquoi pas ?

Bordeaux se relance, Bastia s’offre une première

Pour le spectacle ce soir, il fallait se rendre à Guingamp où les Bretons se sont faits surprendre par des Bordelais revanchards après une triste période. Alors qu’ils restaient sur six matchs sans défaite qui les avaient vus quitter la zone rouge et se propulser dans le ventre mou, les hommes de Jocelyn Gourvennec en ont pris quatre par les Girondins dans un match course-poursuite. Menés 2-0, les locaux étaient pourtant revenus à 2-2, notamment grâce à leur homme en forme, Thibault Giresse. Au diapason ce soir, Adam Ounas, Diego Rolan, Clément Chantôme et l’inévitable Cheick Diabaté ont permis aux leurs de réintégrer le top 10 (9èmes avec 36 points). Enfin, dans un match de bas de tableau qui valait cher, des Rémois qui avaient récemment tranché les têtes angevines et caennaises se sont faits cueillir à froid à Delaune par des Bastiais jusque-là incapables de l’emporter à l’extérieur cette saison.  Un but contre son camp d’Hamari Traoré a suffit pour que Bastia remporte le match à 6 points, prenne sept points d’avance sur la zone rouge et laisse Reims premier relégable. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas toujours en Ligue 1.

Ça peut vous intéresser