MENU

Enfin une victoire pour Caen

Enfin une victoire pour Caen
Les Caennais heureux après leur victoire face à Rennes

Ce dimanche après-midi s'est joué un Caen-Rennes très important pour les deux équipes. Mais ce sont les Normands qui repartent victorieux en l'emportant sur le plus petit des scores : 1 à 0. Les Normands remontent à la 7e place.

Les Caennais avaient besoin de gagner quelques points, surtout après la lourde défaite en date à Lyon la semaine dernière (4-1). Les Normands avaient à coeur de faire un résultat contre une équipe de Rennes, 4e meilleure formation à l'extérieur. Quant à Rennes, une victoire était souhaitable afin de recoller vers le podium.

Nous assistons à une première mi-temps très fermée, pauvre en occasions. Les hommes de Roland Courbis confisque le ballon à des Normands regroupés et solidaires défensivement. Les deux portiers n'ont même pas été sollicités. A vrai dire, peu de choses à dire à propos de ces 45 premières minutes inintéressantes.

Cependant, le match se décante en seconde mi-temps et nous offre 45 minutes d'une autre dimension que la première. Une seconde mi-temps plaisante à l'image de deux hommes : Saidi Ntibazonkiza côté caennais et Benoît Costil côté rennais. Le portier rennais, natif de Caen, a sorti une très bonne prestation en seconde mi-temps, en multipliant les sauvetages de grande classe qui a permis à son équipe de garder la tête hors de l'eau. Élu homme du match, Saidi Ntibazonkiza a été le Normand le plus remuant et le plus performant, à contrario d'un Andy Delort à la peine ces temps-ci. Le Burundais a inscrit le seul but du match, d'une reprise du plat du pied droit sur un centre de Hervé Bazile (54'). C'est sa première réalisation en Ligue 1.

Après cette ouverture du score, le match prend une toute autre tournure avec des Caennais qui défendent plus bas et laissent venir les Rennais, qui vont succéder les offensives vers les cages de Vercoutre. Néanmoins, ces attaques bretonnes laissent des espaces aux Caennais, qui on le sait, aiment procéder aux contre-attaques. Des contre-attaque qui ne donneront rien grâce à un très bon Costil.

Les Caennais mettent fin à trois défaites consécutives en L1, et reviennent à une 7e place synonyme de “presque-maintien”. Son adversaire du jour, Rennes, descendent à la 8e place à 38 points.

Ça peut vous intéresser