MENU
Coupe du monde 2022

City s'en tire bien

City s'en tire bien
Joe Hart, Manchester City

Malmené lors du deuxième acte par un Dynamo Kiev joueur, Manchester City a pris une grosse option sur la qualification avec sa victoire en Ukraine (1-3).

Les Citizens n’entrent pas bien dans la partie, contrairement aux locaux. Yarmolenko alerte Hart dès la quatrième minute avec une bonne frappe détournée sur la barre par ce dernier. Les Ukrainiens jouent haut sur le terrain et récupèrent des ballons qu’ils exploitent mal. Comme sur cette frappe de Teodorczyk, à la douzième minute, qui passe à côté du montant droit des Mancuniens. Ces quelques opportunités vont laisser place à la première occasion des hommes de Pellegrini. Silva tire un corner très haut au deuxième poteau, Yaya Touré remet dans l’axe pour Agüero qui contrôle et frappe au point de penalty. Le vétéran Shovkovskiy ne peut rien faire (0-1, 15e). Ce but réveille les visiteurs qui vont se créer plusieurs grosses occasions. Agüero aura plusieurs opportunités mais ses frappes à la 22e et à la 42e vont rater le cadre. Entre temps, ses coéquipiers auront doublé la mise. Suite à une longue ouverture de Kompany, l’attaquant argentin - omniprésent dans les offensives de son équipe – talonne pour Sterling qui adresse un centre pour Silva qui transforme l’offrande à bout portant (0-2, 40e). Les coéquipiers de Teodorczyk retournent au vestiaire en tirant la langue, leur manque de rythme, ils n’ont plus joué depuis deux mois, s’est fait sentir en fin de première mi-temps.

Le Dynamo recharge les batteries

Le quart d’heure de repos fait beaucoup de bien aux joueurs du Dynamo, qui reprennent tambour battant. Les coéquipiers de Yaya Touré sont quant à eux plus en dilettante et plus bas sur le terrain. Ils se font logiquement punir à la 59e minute. Vida cherche Junior Moraes au point de penalty, Otamendi repousse sur Buyalsky, dont la frappe est déviée par ce même Otamendi, Hart est battu (1-2, 59e). Secoués, les visiteurs sont pourtant incapables de réagir malgré l’incursion de Silva dans la surface adverse et son contact avec un défenseur ukrainien (60e). Yarmolenko va mener la charge pour aller chercher l’égalisation. D’abord par un centre raté alors que Junior Moraes était seul au point de pénalty (69e). Puis par une bonne passe pour Veloso qui sera repris par la défense adverse (72e). City tente de s’assurer la victoire par quelques banderilles que Shovkovskiy arrête sans trembler. Les deux gardiens sauvent leurs équipes, Hart repousse du bout des doigts une bonne frappe croisée de Buyalsky (79e).

Alors que les Ukrainiens poussent, Yaya Touré va doucher leurs espoirs de revenir. Après avoir gâché une grosse occasion en ne cadrant pas sa tête (83e), il va parfaitement jouer le une-deux avec Fernandinho côté droit pour enrouler du gauche une frappe que Shovkovskiy ne peut toucher (1-3, 90e).  Le score n’évoluera plus. Le Dynamo aura donné beaucoup de mal à City mais aura encore plus de mal à aller arracher sa qualification au Etihad Stadium.

 

Ça peut vous intéresser