MENU
Coupe du monde 2022

Le Bayern vient à bout de la Juventus après un match fou

Le Bayern vient à bout de la Juventus après un match fou
Thomas Müller, l'homme providentiel du Bayern Mündig (Photo : IconSport)

Huitième de finale retour à l'Allianz Arena ce mercredi, où le Bayern Münich recevait la Juventus de Turin. Méconnaissables en première mi-temps, les hommes de Guardiola ont su aller arracher les prolongations dans le money time, avant de venir à bout de son adversaire du soir au terme d'une rencontre sensationnelle (4-2 a.p.).

Pogba met la Juve sur de bons rails, Morata fait le show

Après avoir accroché les Bavarois 2-2 à Turin, les joueurs de la Juventus avaient pour ultime ambition d'aller chercher la victoire en Allemagne. Mais les erreurs de défense du Bayern paient cash : dès les première minutes, le match s'emballe ce qui permet à la Juventus de très rapidement ouvrir le score. Rattrapé par David Alaba s'être échappé dans son dos, Lichtsteiner bute sur Manuel Neuer qui repousse sur Paul Pogba. Le Français n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide, et marque son premier but dans la compétition depuis le début de la saison (5', 0-1). Le portier allemand fait très peu à toute l'enceinte du stade, un quart d'heure plus tard, en manquant sa relance. Il donne le ballon à Khedira, qui sert Alvaro Morata. Le buteur espagnol est signalé hors-jeu à tord, mais avait parfaitement réussi à lober Neuer qui s'était avancé (22'). La Juventus décolle véritablement à la demi-heure de jeu, avec une folle course d'Alvaro Morata. Parti de sa moitié de terrain, le buteur parcourt près de 80 mètres à pleine vitesse et élimine cinq Bavarois sur son passage, dont Kimmich d'un grand pont, avant de servir Juan Cuadrado. Le Colombien efface Philipp Lahm d'une feinte de frappe avant de crocheter dans la surface et de frapper en force (28', 0-2). Manuel Neuer est battu, la Juventus s'envole et rien ne laisse à penser à un retour des Allemands dans ce match. Juste avant la mi-temps, encore une fois, Cuadrado se retrouve face au portier du Bayern, parfaitement servi à ras de terre au second poteau par Paul Pogba. La Juventus aurait pu plier le match sans une parade réflexe impériale de Neuer sur sa ligne (44').

Müller avec les tripes, les jokers font la différence

Au retour des vestiaires, le Bayern reprend du poil de la bête et commence à montrer les crocs. Alors que cela s'agite sur le banc turinois, les Italiens semblent transcendés. À l'image de son buteur Morata, la Vieille Dame s'enflamme mais l'attaquant n'ira pas au bout de son contre qui finit dans les bras de Manuel Neuer (56'). Quelques instants plus tard, il réceptionne une belle passe de Pogba dans une défense bavaroise aux abois mais voit sa tentative s'envoler au-dessus des buts adverses, après avoir mis laissé David Alaba sur place (57'). Peu à peu, le Bayern réussit à dominer son adversaire et réduit le score grâce à Robert Lewandowski. À la réception d'un centre millimétré de Kingsley Coman -rentré en jeu en remplacement de Xabi Alonso (60')-, le Polonais place une tête puissante pour battre Gianluigi Buffon (73', 1-2). Lewandowski redonne espoir aux Bavarois et encourage son équipe à faire des efforts, qui seront logiquement récompensés en toute fin de match. À force de tentatives répétées et face à des Turinois fatigués, Douglas Costa réussit à déposer un centre du pied gauche, vers l'intérieur de la surface, sur la tête Thomas Müller. D'un coup de boule rageur, il arrache propulse le ballon au fond des filets et envoie son équipe tout droit en prolongations (90'+1, 2-2).  

Les prestations des remplaçants du Bayern Münich sont quant à elles impressionnantes. Déjà auteur de trois passes décisives ce week-end en championnat, le jeune Français Kingsley Coman a pu prouver à Massimiliano Allegri qu'il avait parfaitement sa place dans un effectif aussi costaud que celui des Munichois. Après un centre d'école sur Lewandowski lors de l'ouverture du score, il éteint avec Thiago Alcantara les derniers espoirs turinois. Le natif de San Pietro Vernotico combine élégamment en une-deux avec son capitaine qui lui remet le ballon plein axe. Il place un plat du pied imparable, au ras du poteau de Buffon qui n'a rien pu faire sur cet enchaînement (108', 3-2). L'attaquant français, de son côté, s'offre le luxe d'éliminer définitivement le club pour lequel il a quitté le Paris-Saint-Germain l'été dernier. Après un rush sur le côté droit de la surface, il tient Bonucci à distance avant d'envelopper une superbe frappe du gauche dans la lucarne opposée (110', 4-2 a.p.).

La Juventus n'y croit plus, et le Bayern ne trouve que peu de difficultés à préserver son avantage. À l'issue d'une rencontre à rebondissements, le club bavarois se qualifie donc pour les quarts de finale de Ligue des Champions pour la huitième saison consécutive.

Ça peut vous intéresser