MENU
Coupe du monde 2022

Barcelone à la peine, peut remercier Suarez

Barcelone à la peine, peut remercier Suarez
Luis Suarez (FC Barcelone) à la lutte avec Juanfran (Atletico Madrid) - Icon Sport

Dans une rencontre hachée par les nombreuses fautes, le FC Barcelone a finalement réussi à s'imposer face à la valeureuse équipe de l'Atlético de Madrid sur le score de 2 buts à 1. L'Uruguayen, Luis Suarez est l'homme de cette rencontre. Avec son doublé, il offre aux Catalans un avantage qui pourrait être décisif avant le match retour, la semaine prochaine.

Avec un 4-3-1-2 très regroupé dans l'axe, Simeone avait prévenu, il proposerait une nouvelle fois de laisser le jeu à son adversaire, en délaissant les couloirs et en bloquant au maximum le jeu réduit, qui fait tant plaisir aux fabuleux techniciens Barcelonais. Une nouvelle fois, les joueurs de l'Atlético ont tout fait pour casser le rythme, avec pas moins de 10 cartons jaunes dont 8 pour les Madrilènes dans la rencontre et un carton rouge. 

Fernando Torres, mi-ange/mi-démon
Tout laissait présager une rencontre rugueuse, avec une équipe de Simeone qui n'a plus terminé une rencontre à 11 contre 11 face aux Catalans depuis 4 matches. Et une nouvelle fois, les coéquipiers d'un très bon Antoine Griezman, ont terminé la rencontre en infériorité. Fernando Torres a été l'homme providentiel côté madrilène, dans le bon et le moins bon. En début de rencontre, il a enchainé les mauvais choix, avec des ballons perdus trop facilement (6', 8'). Par la suite, l'ancien attaquant de Chelsea a prouvé ce qu'il valait, à la suite d'un merveilleux déplacement de Koke, qui le lançait entre les lignes défensives catalanes, le buteur espagnol venait ouvrir le score d'une frappe sèche entre les jambes de Ter Stegen (26'). Quelques instants plus tard, il venait délivrer une magnifique passe dans la profondeur pour Griezman, qui venait buter sur Ter Stegen (31'). Malgré cette entame de match en demi teinte, l'ancien prodige de Liverpool s'est illustré en prenant 2 cartons jaunes en l'espace de 7 minutes (29', 36'), laissant ses coéquipiers à 10, pour plus de 50 minutes. 

Le FC Barcelone aux deux visages  
Après une première période à oublier pour des Barcelonais complètement absents des débats, se créant seulement une occasion nette avec une tête de Neymar (19') juste au-dessus du cadre de Oblak, on ne donnait pas cher de la peau des joueurs de Luis Enrique. Après 2-3 minutes compliquées en seconde période, avec notamment un centre très dangereux de Carrasco (47'), le trio MSN a retrouvé des couleurs. Les Catalans se sont créé de nombreuses occasions. Tout d'abord un enchainement contrôle poitrine, retourné de Messi (49'), puis un ballon enroulé de Neymar sur la transversale (51'), ou encore en tombant sur un excellent Oblak dans les buts (55', 56'). Il fallait attendre finalement la 63ème minute pour voir Barcelone revenir dans la rencontre. Avec une possession atteignant les 85% en 2nde période, le verrou madrilène finissait par se fissurer, avant de lâcher. Sur un centre de Dani Alves, Jordi Alba décochait une lourde frappe que l'inévitable Luis Suarez reprenait à bout portant. L'attaquant Uruguayen aurait pu prendre un carton rouge sur un nouveau mauvais geste sur Felipe Luis (70'), mais un simple carton jaune suffisait selon M. Brych. Il n'en fallait pas davantage pour remettre Suarez en piste, au bout d'un merveilleux enchainement, Dani Alves une nouvelle fois venait déposer un centre sur la tête Luis Suarez (74'). La fin de rencontre se solda comme elle avait commencé, avec de nombreuses fautes, un jeu haché et pas moins 4 cartons jaunes supplémentaires. 

Tout reste possible pour l'Atlético Madrid mercredi prochain, tandis que du côté des Catalans, il ne faudra retenir que la seconde période, à la hauteur de l'évènement. 

Ça peut vous intéresser