MENU
Coupe du monde 2022

Le Bayern a souffert mais assure l’essentiel

Le Bayern a souffert mais assure l’essentiel
Le Bayern élimine Benfica et passe en demi-finale de la Ligue des champions (Icon Sport)

Dans une rencontre où les Bavarois n’ont jamais réussi à imposer leur rythme qui les caractérisent si bien, les allemands ont assuré l’essentiel en se qualifiant au terme d’un match nul 2 buts partout.

Pep Guardiola avait décidé de laisser Lewandowski sur le banc, c’est le premier choix fort du technicien espagnol dans la compétition. Il a reconduit son habituel 4-3-3, avec en pointe le trio Ribéry-Muller-Costa,  dans l’entre jeu Alcantara-Alonso-Vidal pour animer la rencontre et enfin une défense Alaba-Martinez-Kimmich-Lahm.

Une nouvelle fois ce match ne fut pas une formalité pour l’équipe de Pep Guardiola. Depuis plusieurs semaines, les Bavarois connaissent une baisse de régime, que ce soit en Bundesliga ou en coupe d’Europe. Le succès acquis au match aller, aurai pu être tout autre si l’arbitre avait désigné le point de pénalty sur une main évidente de Lahm ou encore si Neuer n’avait pas réalisé quelques magnifiques parades. Les portugais auront donné toute la rencontre, du fil à retorde aux allemands, en ouvrant tout d'abord le score (27’) par l’intermédiaire de Raul Jimenez. Sur une ouverture en profondeur d’Eliseu, le mexicain est venu reprendre le ballon de la tête entre Alaba et Martinez, mais surtout en profitant d’une sortie plus qu’hasardeuse de Manuel Neuer. Puis, dans l'ambiance survoltée de l’Estádio da Luz, les portugais y ont mis tout leur coeur et manqué de peu de doubler la mise, quelques instants plus tard. Sur un centre de Salvio, le même Raul Jimenez (30’) a cru donner le 2 à 0 mais Neuer en avait décidé autrement. 

Dans l’euphorie de cette bonne entame de match, et de la possibilité de rallier le dernier carré, les portugais laissaient passer leur chance juste avant la pause. Les Allemands, méconnaissables dans le jeu, réussissaient à égaliser par Vidal (38’). A la suite d’une action coté droit, l’infatigable Phillip Lahm centrait fort sur Moraes qui repoussait le ballon sur le chilien, qui sans contrôle envoyait un véritable missile sous la transversale. Le chilien passait proche du doublé, sa frappe du droit (44’) passant juste au dessus du montant de Moraes. 

Le seconde période ne fut guère plus rassurante pour les Bavarois. Thomas Muller préféré ce soir en pointe, doublait la mise (52’) du pied droit à la suite d’une remise de la tête de J. Martinez. Malgré quelques actions intéressantes avec un arrêt de Moraes devant Douglas Costa (55’), ou encore un poteau du brésilien à l’heure de jeu, le Bayern restait friable défensivement. Preuve en est, cette parade de Neuer devant Almeida (62’). La fin de rencontre ne laissait guère les allemands respirer, et sur une nouvelle incursion de Guedes, Javi Martinez, dans tous les coups ce soir, que ce soit les bons ou les mauvais, venait tacler en position de dernier défenseur l’international portugais (75’). Monsieur Kuipers décidait de ne donner qu’un simple carton jaune, alors que le rouge était requis et aurait pu changer la fin de rencontre, surtout après l’égalisation sur le coup franc suivant de Talisca d’une magnifique frappe dans la lucarne (76’). Malgré quelques occasions (85’, 93’), les portugais laissent les allemands se diriger vers le dernier carré. 

Dans une double confrontation loin d’être rassurante pour les joueurs de Pep Guardiola, les Bavarois se qualifient non sans difficultés pour les demi-finales. Ils pourront se délecter d'une bonne chope de bière en rentrant cette nuit avant de se remettre au boulot. 

Ça peut vous intéresser