MENU
Coupe du monde 2022

Griezmann élimine Barcelone !

Griezmann élimine Barcelone !
Griezmann est le héros de la soirée en signant un doublé (Atlético Madrid)

L’Atlético a résisté au tenant du titre, le FC Barcelone, en l’emportant 2-0 (3-2 sur l’ensemble des deux matchs) et se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Antoine Griezmann est le héros de la rencontre, auteur d’un doublé, il a qualifié à lui seul son équipe.

Un combat. Nous avons assisté à un combat ce soir. Pour ce match retour entre l’Atlético Madrid et Barcelone, l’ambiance était déjà affichée en tribune. Le stade de l’Athlético, Vincente Calderón est en feu, les supporters madrilènes ont déployé des tifos dans tout le stade et donnent de la voix. Le FC Barcelone doit tenir son avantage d’un but obtenu au match aller à domicile (2-1) pour se qualifier en demi-finales de Ligue des Champions.

Une mi-temps parfaite pour l’Atlético

C’est dans cette atmosphère, soutenus par tout un stade, que les joueurs de l’Atlético Madrid mettent d’entrée la pression sur les Barcelonais. Trois actions franches en dix minutes (3e, 4e, 7e), dont deux frappes cadrées, la première pour Carrasco mais sa tentative aux 20 mètres est bien captée par Ter-Stegen et la deuxième, une tête de Griezmann aussi bien arrêtée par le portier allemand. La rencontre est tendue mais tarde à s’emballer. Les Catalans, avec plus de 75% de possession de balle, n’arrivent pas à développer leur jeu et ne se montrent dangereux dans ce premier acte, que par une frappe lointaine de Neymar bien arrêtée par Oblak (42e). Côté madrilène, le pressing demandé par Diego Simeone fonctionne parfaitement et c’est grâce à lui que Saul Niguez récupère le ballon aux abords de la surface barcelonaise. Il offre un centre en demi-volée venant de la droite à Antoine Griezmann, qui reprend de la tête en pleine lucarne (1-0, 36e). Le timing du français est parfait et c’est à ce moment-là, l’Atlético qui est qualifié à 2-2 sur les deux matchs.

Griezmann plus fort que la MSN

Au retour des vestiaires, les Blaugrana de Luis Enrique tentent d’afficher un autre visage mais ce sont les Colchoneros qui sont les premiers dangereux, la tête de Saul Niguez encore lui, retombe sur la barre transversale (50e). C’est ensuite le même scénario qu’au match aller, Madrid défend et le Barça prend d’assaut le but d’Oblak. Avec d’abord un tir enroulé du droit par Iniesta à l’entrée de la surface, il est bien capté par le portier slovène (63e). Et ensuite deux frappes du diable de Luis Suarez, auteur d’un doublé lors de la première confrontation, mais il ne trouve également que les gants d’Oblak face à lui (67e, 84e). La chance de Barcelone vient de passer. Sur un contre, l’Atlético livre ses dernières force dans la bataille et obtient un penalty grâce à une main d’Iniesta dans sa surface. C’est Griezmann qui se charge de la sentence, un tir croisé que Ter-Stegen effleure du bout des doigts sans réussir à l’arrêter (2-0, 88e). Le Français est remplacé juste après son doublé sous les ovations de Vincente Calderón. Dans les derniers instants, Messi transparent toute la rencontre, sur un coup franc controversé (un penalty aurait pu être sifflé) ne trouve pas le cadre, le Barça ne reviendra pas.

Le tenant du titre est éliminé comme il y a deux ans par l’Atlético Madrid. Porté par un grand Griezmann auteur d’un doublé, les madrilènes atteignent les demi-finales de la Ligue des Champions et rejoignent ainsi, le Real Madrid, Manchester City et le Bayern de Munich.

Ça peut vous intéresser