MENU
Coupe du monde 2022

Arsenal laisse le podium filer

Arsenal laisse le podium filer
Arsène Wenger, entraîneur d'Arsenal

Lors de la 34ème journée de Premier League, les Gunners d’Arsène Wenger recevaient les Eagles d’Alan Pardew. Les premiers, quatrièmes du championnat après la victoire de City hier, peuvent remonter sur le podium en cas de bon résultat dimanche. Les seconds essaient eux de confirmer un maintien quasi acquis à cinq journées de la fin.

76 - 24

76%, c’est la statistique de possession de balle en faveur d’Arsenal à la pause. Les Eagles ne voient pas le ballon et jouent en contre. Les Gunners dominent le jeu mais n’arrivent pas à approcher les buts de Hennessey. Il leur manque la dernière passe, même si les jeunes Coquelin/Elneny/Iwobi ont le contrôle total du ballon. L’efficacité et le spectacle sont absents, mais l’envie y est pour Arsenal. Et au bout du bout de la première mi-temps, après un énième pressing des joueurs de Wenger près de la surface des Eagles, c’est Sanchez qui ouvre le score. Welbeck récupère le ballon et lance Sanchez en profondeur dans la surface d’une belle passe lobée. L’attaquant chilien devance Souaré et prend le ballon de la tête avant la sortie d’Hennessey, qui ne peut rien faire (1-0, 45ème +1). Grâce à un bon pressing tout terrain, ce sont donc les Gunners qui rentrent au vestiaire avec un but d’avance.

Réveil tardif

Pardew entame la deuxième période avec un changement, pour essayer de contrer Arsenal. Bakary Sako remplace Jedinak, choix offensif et efficace, car le nouvel entrant fait du mal à la défense adverse. Mais c’est quand même Arsenal qui se montre le premier dangereux, peu avant l’heure de jeu. Le coup-franc direct d’Özil passe juste à côté du poteau de Cech (58ème). Özil, encore lui, joue rapidement un autre coup-franc en direction de Sanchez, dont la tête passe à un rien du poteau (68ème). Après Sako, c’est Adebayor qui entre en jeu, mais les changements de Pardew ne suffisent pas, Arsenal garde le pied sur le ballon. Après la double entrée de Giroud et Ramsey pour Arsenal, Crystal Palace réagit sur corner. La tête de Sako au premier poteau force Cech à une jolie parade sous la barre pour un deuxième corner, qui ne donne rien. Contre le cours du match, sur une action individuelle de Bolasie, Palace revient au score. Le joueur de Pardew dribble et feinte pour revenir dans l’axe près de la surface de réparation et envoie une frappe sèche au sol au ras du premier poteau de Cech (1-1, 82ème). Coquelin s’est fait dominer sur cette action. Les Eagles retrouvent un second souffle après cette égalisation et se mettent à dominer le match contre des Gunners assommés par ce revirement de situation inattendue.

Avec ce résultat décevant, Arsenal laisse la dernière marche du podium à Manchester City, vainqueur de Chelsea samedi 3-0. Malgré une nette domination dans le jeu, les joueurs d’Arsène Wenger n’ont pas su concrétiser leurs moments forts, sauf par Sanchez en fin de première mi-temps. Surpris par Bolasie en fin de rencontre, les Gunners laissent échapper deux précieux points dans la course à l’Europe. Les Eagles eux se rassurent et se rapprochent encore du maintien qui leur tend les bras. Alan Pardew a su redonner un esprit offensif à son équipe en seconde période. Le réalisme de ses joueurs lui a permis d’accrocher un nul à l’Emirates Stadium, et de posséder dorénavant neuf point d’avance sur le premier relégable Sunderland, avec néanmoins un match d’avance.

Ça peut vous intéresser