MENU
Coupe du monde 2022

Dele Alli prêt pour le combat

Dele Alli prêt pour le combat
Dele Alli va t-il impressionner l'Europe entière ? (IconSport)

Si Tottenham est encore dans la course pour le titre, c’est grâce à une colonne vertébrale impressionnante composée notamment d’Hugo Lloris et Harry Kane. Mais un autre joueur a retenu l’attention cette saison. Dele Alli, anglais d’origine Nigériane de 20 ans, éblouit la Premier League pour sa toute première saison chez les Spurs. Et a les dents longues alors que se profile l’Euro 2016 avec l’Angleterre dans moins de 100 jours. Retour sur un parcours atypique.

Une frappe du droit, soudaine, violente, pleine lucarne, un soir de match post-attentats face à la France. L’Angleterre ne risque pas d’oublier le premier but de leur nouvelle pépite Dele Alli en sélection. Et lui non plus. D’autant plus qu’un an auparavant, le joueur se battait en division 3 avec le club de sa ville natale, le MK Dons, pour prouver à Mauricio Pochettino, le manager de Tottenham de lui laisser sa chance. Et c’est après une saison pleine ponctuée par 16 buts et 10 passes décisives qu’il fait son entrée dans le grand bain de la Premier League, à 19 ans seulement.

Joueur complet possédant des atouts techniques remarquables, une bonne accélération, un sens du placement incroyable et une frappe du droit aussi précise que puissante, le grand (1m88) milieu offensif s’est vite fait une place dans le collectif londonien. Mais également dans celui de la sélection anglaise, où ses qualités ont maintes fois été louées par son sélectionneur Roy Hodgson. Et pour sa toute première saison professionnelle, il n’a pas fait mentir ceux qui croyaient en lui.

En 45 matches toutes compétitions confondues cette saison il possède le total de 10 buts marqués et 12 caviars distribués. Impressionnant quand on connaît la difficulté physique que représente la Premier League. Son profil « box-to-box » a éteint nombre de milieux de terrain. On se souvient de l’âpre combat contre N’Golo Kanté, autre révélation de cette saison en Angleterre, ou de Yaya Touré, meilleur joueur africain de ces 10 dernières années, ne savant plus quoi faire face à ce jeunot décomplexé.

Et pourtant, tout n’a pas été facile pour le natif de Milton Keynes. Ayant vécu dans la rue durant toute son enfance, avec un père parti refaire sa vie au Texas et une mère qui sombrait petit à petit dans l’alcool. Il fut finalement recueilli par les parents d’un de ses coéquipiers du MK Dons. Et cette adoption tardive (à 14 ans) allait le transformer à jamais. Le gamin de la rue allait se muer en homme de façon précoce. Et à la suite de l’obtention de ses brevets, tous obtenus largement au dessus de la moyenne, il était prêt à se donner à 100% pour devenir le joueur que l’on connaît maintenant.

La consécration est donc survenue cette saison et plus encore hier, quand ses pairs lui ont décerné le titre de meilleur jeune de Premier League et une place dans l’équipe type de la saison en Angleterre. Mais il ne s’arrête pas là. Car Alli a la tête sur les épaules, il avance rapidement mais ne veut pas aller trop vite. Il sait malgré tout qu’il a les capacités de faire des ravages dans les années à venir. Et quelle meilleure occasion que l’Euro qui se présente devant lui en Juin. Il est fort à parier que l’Angleterre est prête à se mettre à ses pieds. En attendant l’Europe ?

Ça peut vous intéresser