MENU
Coupe du monde 2022

L’Atlético prend une option sur la finale

L’Atlético prend une option sur la finale
Antoine Griezmann et l'Atlético sont venus à bout du Bayern Munich en demi-finales aller de Ligue des Champions (1-0)

Auteur d’un match sérieux, et efficace dans les zones de vérité, l’Atlético Madrid s’est imposé d’une courte tête face au Bayern Munich ce soir, à Vicente Calderon (1-0).

Dans le cadre des demi-finales aller de Ligue des Champions, Le Bayern Munich se déplaçait ce soir à Vicente Calderon pour y rencontrer l’Atlético Madrid, tombeur du FC Barcelone au tour précédent. Dans les rangs munichois, Kingsley Coman était titularisé d’entrée tandis qu’Antoine Griezmann occupait sans surprise la pointe de l’attaque madrilène. Comme prévu, le Bayern mettait tout de suite le pied sur le ballon, alors que les locaux exerçaient un pressing incessant à la perte de balle. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ouvraient le score, par l’intermédiaire de Saul Niguez. Après avoir éliminé trois joueurs bavarois et fixé David Alaba, le milieu de terrain colchonero enroulait une superbe frappe du pied gauche qui terminait au fond des filets de Manuel Neuer après avoir touché le poteau (11e). Le Bayern réagissait dans la foulée. Arturo Vidal plaçait une tête, sauvée in extremis sur sa ligne par Gimenez (13e). Douglas Costa, côté droit, enroulait ensuite son coup franc au premier poteau mais ne trouvait pas la cadre (25e) avant que Griezmann, lancé au profondeur côté droit, ne parvienne à placer une frappe à ras de terre dans un angle fermé malgré le retour de Javi Martinez, obligeant Neuer à effectuer une parade du pied gauche (30e). Les deux équipes rejoignaient les vestiaires sur un score en faveur des Colchoneros. Les joueurs de Diego Simeone ont su maîtriser leurs adversaires au cours du premier acte et se sont montré plus réalistes dans les zones de vérité.

Émoussés en fin de match, les joueurs de l’Atlético tiendront jusqu’au bout

Au retour des vestiaires, l’Atlético ne présentait plus du tout le même visage, laissant les Bavarois multiplier les occasions. David Alaba passait tout près de l’égalisation en expédiant de loin une frappe puissante, à la trajectoire flottante, sur la transversale (54e). Sur un corner frappé par Costa, Martinez plaçait ensuite une tête, forçant Jan Oblak à intervenir rapidement au sol (56e). On retrouvait Costa quelques minutes plus tard lorsque le Brésilien, lancé en profondeur par Philipp Lahm, tentait un lob audacieux sans parvenir à trouver le cadre (71e). Dans la foulée, Oblak se détendait sur sa droite pour détourner une frappe puissante de Vidal (74e). Par la suite, les Madrilènes retrouvaient des couleurs. Sur une contre-attaque éclair, Torres éliminait Alaba sur la droite de la surface avant d’enchaîner de l’extérieur du pied droit. Le ballon heurtait le poteau opposé avant de revenir sur Koke, qui tentait d’enrouler, sans réussite (75e). Émoussés en fin de match, les joueurs de l’Atlético tiendront jusqu’au bout. Ces derniers, solides et auteurs d’un match sérieux, prennent une petite option en vue de la qualification pour la finale. Le Bayern, de son côté, peut regretter sa première mi-temps tout comme son manque d’efficacité lors du deuxième acte. En tout cas, le suspense reste entier avant le match retour à Munich, mardi prochain.

Ça peut vous intéresser