MENU
Coupe du monde 2022

Top 10 des absents de l'Euro 2016

Top 10 des absents de l'Euro 2016
Huntelaar et les Pays-Bas, grands absents de cette édition en France. / Iconsport

Ces Éliminatoires ont été particulièrement disputés et on a pu apercevoir quelques surprises dans les qualifiés. Mais on a aussi eu notre lot de surprises concernant les équipes qui seront absentes lors du prochain Euro qui se dispute en France. Nous avons élaboré un top 10 des absents de cet événement.

10 – Israël

On débute ce top avec l'Israël, qui a longtemps prétendu à sa première qualification à l'Euro. Depuis quelques années, les Hébreux arrivent à se glisser à la troisième place (2004, 2012) sans pour autant être qualifiés. Durant ces éliminatoires, Israël a réalisé de bons résultats, comme leur victoire contre la Bosnie notamment, mais certaines défaites évitables (contre Chypre) ont scellé le destin des Israéliens.

9 – Bulgarie

Dans un groupe H relevé sans pour autant être insurmontable, la Bulgarie n'a jamais vraiment réussi à inquiéter le trio Italie-Croatie-Norvège. Malgré des matchs serrés avec ces dernières, et même un match nul contre l'Italie (2-2), les coéquipiers de Berbatov n'ont pas eu la hargne nécessaire à arracher des victoires précieuses. De plus, un match nul évitable contre Malte (1-1) a freiné les ambitions bulgares.

8 – Arménie

Dans un des groupes les plus relevés en présence du Portugal, de l'Albanie, du Danemark et de la Serbie, les amis de Mkhitaryan n'ont jamais inquiété le groupe I. En pleine bourre avec son club de Dortmund, le meneur arménien n'a pas gagné un seul match durant ces Éliminatoires. Faute d'une équipe trop peu compétitive – et d'un Aznavour trop vieux - où le numéro 10 est souvent esseulé.

7 – Norvège

Les Norvégiens n'ont pas à rougir de leur parcours. Avec 6 victoires – dont une notable contre la Croatie - , les coéquipiers du stéphanois Soderlund ont échoué aux portes de l'Euro en perdant aux barrages contre la Hongrie (0-1 ; 1-2). On aurait pu voir un peu plus un Martin Oodegard, véritable pépite de 17 ans. Mais il faudra attendre 4 ans de plus.

6 – Slovénie

Défaits aux barrages par l'Ukraine (2-0 ; 1-1), les coéquipiers du portier intériste Handanovic ou autre Kampl auraient pu prétendre à une seconde participation à l'Euro. Dans un groupe E où l'Angleterre et la Suisse étaient en roue libre, les Slovènes avaient les armes pour s'inscrire à cet Euro, mais la dernière marche était visiblement trop dure à atteindre.

5 – Grèce

Vainqueur de l'édition en 2004, la Grèce est arrivée dernière d'un groupe F très abordable où l'Irlande du Nord s'est qualifiée. Les Grecs, qui n'ont pas la même équipe que leur victoire à l'Euro 2004, aurait quand même pu faire beaucoup mieux, surtout qu'ils étaient présents en huitièmes de finales de la Coupe du monde – défaits par la surprise costa-ricienne -. Les frères d'armes de Sokratis n'ont pas pu faire mieux qu'une seule victoire, contre la Hongrie (4-3) lors de la dernière journée. Pour dire, les Grecs ont été battus deux fois par les Îles Féroé, qui n'est pas l'équipe la plus dure à battre.

4 – Danemark

Dur de se dire que l'héritage des Schmeichel ou des Laudrup ait été autant gâché. Pourtant dôté de bons joueurs tels que le récent vainqueur de la Premier League, Kasper Schmeichel ou encore le toulousain Martin Braithwaite, les Danois ont pourtant cru à une qualification au vu d'un groupe abordable. Mais ces derniers ont eu l'herbe coupé sous les pieds par des Albanais plus motivés. Au final, seulement deux points séparaient ces deux équipes, mais le nombre de nuls trop nombreux (3) a fait que les Danois regarderont l'Euro à la télévision.

3 – Bosnie-Herzégovine

Pourtant dôté d'une équipe compétitive avec des Dzeko, des Pjanic ou Begovic, les Bosniaques ont été freiné par un groupe relevé où le Pays-de-Galles et la Belgique sont sortis vainqueurs. Qualifiés pour les barrages, la Bosnie s'est fait battre, à la surprise générale, par une équipe conquérante irlandaise (1-1 ; 0-2). Une véritable bérézina pour les hommes de Mehmed Bazdarevic qui, au vu de leur effectif, aurait pu mériter mieux.

2 – Serbie

En deuxième position dans ce top, la Serbie. En effet, c'est l'une des principales surprises de ces qualifications. Un effectif homogène de qualité qui n'a jamais pu prétendre à autre chose que le fin fond du groupe I, bien que ce groupe soit particulièrement relevé. Cinq défaites ont suffit aux coéquipiers des londoniens Matic et Ivanovic à être reléguer en 4eme place du groupe – sur cinq – après le Danemark et l'Albanie.

1 – Pays-Bas

La plus grosse surprise de ces Eliminatoires. Pourtant présents dans les derniers carrés sans pour autant s'imposer, les Hollandais sont arrivés 4eme d'un groupe A abordable où la République-Tchèque, l'Islande et la Turquie se sont qualifiés. C'est sûrement une période difficile pour toute l'équipe, en pleine transition. En effet, entre anciens sur le déclin (Van Persie, Robben, Sneijder) et jeunes pousses prometteuses mais qui n'ont pas encore confirmés (Depay, Wijnaldum), les Oranje ont enregistré la bagatelle de cinq défaites et pourront regarder tranquillement l'Euro chez eux.

Ça peut vous intéresser