MENU
Coupe du monde 2022

Le Parc des Princes, roi de Paris

Le Parc des Princes, roi de Paris
Parc des Princes rénové pour accueillir les matchs de l'Euro 2016

Salut (jeune ?) Apoula Edel biberonné aux exploits de Pedro Miguel et Javier. Si tu cherchais le gratin, t’es bien tombé ! Installe-toi confortablement parce que j’ai un sacré paquet de choses à te dire.

Situé dans le 16e arrondissement au sud-ouest de Paris, je suis né en 84 avant Zlatan, le 18 juillet 1897 plus exactement. Enfin quand je dis « je suis né », j’ai été inauguré quoi, je ne suis pas sorti de terre en un jour, tu t’en doutes bien. A l’époque, je comptais 3 200 places assises et j’étais ceinturé par une piste cycliste de 666,66 mètres de longueur (big up aux hexakosioihexekontahexaphobes). Mon directeur, Henri Desgrange, n’est autre que le mec qui va inventer le Tour de France en 1903. D’ailleurs, jusqu’en 1967, la Grande Boucle terminera son parcours sur ma piste.

Un stade mythique

Il faut dire qu’avant le foot, c’était le cyclisme sur piste qui avait la cote chez moi. La preuve, j’ai accueilli les championnats du monde de cyclisme sur piste en 1900 (oui, tes arrières-grands-parents savaient déjà faire du vélo. Et sans roulettes). J’ai été pas mal rugby aussi mais comme on parle foot, là, on va pas plus se disperser. En parlant de ballon rond, tu ne le sais sans doute pas mais le premier match officiel de l’équipe de France joué sur le sol français s’est tenu dans mon enceinte. Et ouais, précurseur que je suis. En 75 avant Sylvain Armand, le 12 février 1905, les Bleus ont battu 2-0 nos voisins suisses.

Après avoir fait une première fois peau neuve en 1932, je repasse sur le billard pour être inauguré une troisième fois en 1972. En 1974, le PSG devient mon club résident. Avant ça, le RC Paris, aujourd’hui en Division d’Honneur, et le Paris FC, en L2 cette saison après avoir oscillé plusieurs années entre les troisième et quatrième divisions du foot français, ont séjourné dans mon antre.

Chez moi, on peut croiser : trop de beau monde. Rihanna, David Beckham, Beyoncé, Jay-Z, Sexion d'Assaut, Yannick Noah, Patrick Bruel, Laurent Delahousse, JoeyStarr, Jamel Debbouze, ton bestah, un tas de Qataris et plein de supporters qui ne savent pas trop ce qu'ils font là mais comme ça gagne, ça va.

On a pu voir : le premier reportage sportif télé en direct en France. Le 25 juillet 1948, Jacques Sallebert est aux commentaires de l’arrivée du Tour de France retransmise par la télé en direct depuis chez moi. Et ça, c'est beau.

Tout aussi historique, c’est sur ma pelouse qu’Alain Chabat est venu jouer un homme-chien affrontant le PSG dans le film Didier.

Comme je suis ultra vieux (mais bien refait), j’ai reçu tout un tas de stars venues chanter à la maison. Michael Jackson a été le premier à se produire chez moi en 1988. D’ailleurs, il a tellement kiffé la déco qu’il est revenu en 1997. Il a été suivi par les Rolling Stones, U2, David Bowie, Robbie Williams, Prince, Iron Maiden, Metallica, Muse, les Red Hot Chili Peppers, Tokio Hotel (on ne se moque pas, merci), Bruce Springsteen, Mika, Coldplay, NTM ou encore Green Day. Le meilleur ami des stades, Johnny Halliday, a même fêté ses 50 ans en 1993 et ses 60 ans en 2003 pendant trois et quatre soirs de suite (ah que mes souvenirs sont flous). Ouais ma gueule, tout ça.

Un match mémorable : Pour cette fois, mon gars, je m’avoue vaincu, j’ai trop vécu. Impossible de choisir un match parmi tous ceux qui ont eu lieu dans mon antre. Il faut dire que depuis ma construction, j’ai été site olympique (1900), stade hôte de deux Coupe du monde de foot (1938 et 1998), stade de deux finales de l’Euro (dont celle de la première édition), trois finales de la Coupe des clubs champions européens, deux finales de Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe de football, une finale de Coupe de l’UEFA. Mais j’ai aussi connu 54 arrivées du Tour de France, 59 matches du Tournoi des Cinq Nations, 128 matches de l’équipe de France de foot, 33 finales de Coupe de France de foot, 31 finales de Top 14, la finale de la première édition de la Coupe du monde de rugby à XIII et des championnats du monde de boxe. Donc bon, tu vois le truc...

Les affiches à venir :

Dimanche 12 juin, à 15 heures : Turquie-Croatie

Mercredi 15 juin, à 18 heures : Roumanie-Suisse

Samedi 18 juin, à 21 heures : Portugal-Autriche

Mardi 21 juin, à 18 heures : Irlande du Nord-Allemagne

Samedi 25 juin, à 18 heures : Huitième de finale entre le 1er du groupe B et le 3e du groupe A/C/D

Ça peut vous intéresser