MENU
Coupe du monde 2022

Un jour, un Bleu : ce qu’il faut savoir sur Steve Mandanda

Un jour, un Bleu : ce qu’il faut savoir sur Steve Mandanda
« C’est mon ballon, tu me le piques pas ! » Steve Mandanda (Icon Sport)

Ils seront 23 pendant l’Euro à défendre les couleurs bleu-blanc-rouge sur les terrains français. Alors que Didier Deschamps s’est chargé du casting, notre rédaction s’occupe des portraits au cas par cas, au jour le jour. Aujourd’hui, intéressons-nous à Steve Mandanda.

Dès demain, retrouvez Un jour, un Bleu avec le portrait de Laurent Koscielny

Ce que tout le monde sait sur lui

Il joue dans un club de chèvres.

Les rageux diront « un club de chèvres, oui, mais un GRAND club de chèvres ». Effectivement, avec l’OM, Steve a récolté un championnat de France (2010) et trois places de vice-champion de France (2009, 2011 et 2013). Le natif de Kinshasa a également remporté la Coupe de la Ligue trois fois consécutives (2010, 2011 et 2012) et deux fois le Trophée des champions (2010 et 2011). Excusez du peu.

Mais bon, ça c’était l’OM d’avant.

Cette saison, les Phocéens, actuels 13e de L1, n’ont assuré leur maintien que lors de la 36e journée (rappelons que la Ligue 1 n’en compte que 38). Dans cette triste saison comparable à une interminable - comme cette phrase - nuit d’orage au large des îles du nord de l’Islande, si les autres joueurs étaient des petites barques malmenées, submersibles et submergées, Steve a fait office d’un phare bienveillant et bienvenu dans la tempête. Seul joueur à échapper aux critiques, il a été le meilleur élément de Marcelo Bielsa, puis de Franck Passi, de Michel ensuite puis de Franck Passi à nouveau. Compliqué ? Retenez simplement qu'il a été malgré tout élu meilleur gardien de la saison actuelle aux trophées UNFP. Grand seigneur, il a même rendu hommage à ses partenaires de défense. La Steve touch, quoi !

Ce que seuls les pros connaissent sur lui

Si Antoine Griezman n’a désormais plus aucun secret pour Madame Truc, notre quinqua du 13e (elle a déménagé, trop de bazar dans son immeuble) ne peut pas en dire autant du gardien numéro 2 des Bleus : « Ben, parfois il joue et parfois il ne joue pas. Mais c’est un bon gardien ! Enfin, je crois. » Et vous croyez bien Madame Truc. Pour en arriver jusque-là, celui qui est entré au centre de formation du Havre à l’âge de 15 ans a fait un sacré chemin. Mais tout aurait pu être différent. A l’époque, Steve joue à Evreux. Repéré par plusieurs formations, le jeune footballeur vient de se blesser. Alors que tous les clubs attendent qu’il sorte de l’hôpital pour l’approcher, les recruteurs du Havre viennent le signer sur son lit d’hôpital (l’histoire ne dit pas s’ils ont également paraphé son plâtre). S’ils ne l’avaient pas fait, El Fenomeno serait peut-être aujourd’hui au fin fond d’un district départemental ou pire, au PSG.

L’info pas très utile (mais sympa quand même)

Steve, Parfait, Riffi et Over sont quatre frères footballeurs. Non, ce n’est pas le début d’une blague mais bien l’histoire des enfants Mandanda. Les quatre garçons ont même fait mieux que pratiquer le même sport, ils évoluent tous au même poste, celui de gardien de but. Parfait, né en 1989, est gardien du Royal Charleroi SC et de la République démocratique du Congo. Riffi, né en 1992, est gardien de l’AC Ajaccio. Quant à Over, le petit dernier né en 1998, il est gardien chez les jeunes des Girondins de Bordeaux. « On a le même maillot. Et la même passion. »

Ce qu’il préférerait qu’on ne sache pas

Qu’il lui arrive de faire des grosses bourdes, comme sur la pelouse de Valenciennes lors de la défaite de l’OM (4-1), le 29 septembre 2012. Jugez plutôt :

Ce qui sera bientôt vrai le concernant

Il ne portera plus le maillot de l'OM. Ouais, c'est vrai, on prend pas de risques. On aurait pu dire qu'il étoffera son palmarès avec un titre de champion d'Europe mais on voudrait pas porter la poisse (coucou Bixente, nous on y croit !).

L’info pas tout à fait exacte

Annoncé sur le départ, le portier des Phocéens cultive le mystère. Par pas passion du suspense, non. Juste parce qu’en fait il prend une année sabbatique pour partir en tournée avec Booba. C’est Benzema qui ne va pas être content.


A lire également :

Le portrait d'Antoine Griezmann

Ça peut vous intéresser