MENU
Coupe du monde 2022

Décryptage de la liste anglaise

Décryptage de la liste anglaise
Harry Kane est clairement passé devant Wayne Rooney dans la hiérarchie anglaise (Icon Sport)

Après des performances remarquables au cours des deux dernières années, l’Angleterre attendait sa liste pour l’Euro 2016 avec impatience. Lundi, Roy Hodgson a ainsi présélectionné 26 joueurs n’évoluant qu’en Angleterre et offert quelques surprises. Analyse.

Les gardiens (3)

Joe Hart (Manchester City), Fraser Forster (Southampton), Tom Heaton (Burnley)

Le poste de gardien de buts, c’est l’éternel point faible de l’Angleterre. Avec la blessure du très prometteur Jack Butland (Stoke City) que l’on savait d’ores et déjà forfait, Roy Hodgson a été chercher le gardien du champion de D2 anglaise, Burnley. L’homme en question, Tom Heaton (30 ans) connaît des sélections depuis 2015 mais n’incarne clairement pas l’avenir. Il vient plutôt compléter un groupe de gardiens qui reste malgré tout d’un bon niveau. Le talent du titulaire, Joe Hart, n’est plus à prouver même s’il a connu des hauts et des bas du côté de Manchester City. Fraser Forster, solide à Southampton, a les épaules pour le suppléer en cas de pépin.

Les défenseurs (7)

Nathaniel Clyne (Liverpool), Danny Rose (Tottenham), Ryan Bertrand (Southampton), Kyle Walker (Tottenham), Chris Smalling (Manchester United), Gary Cahill (Chelsea), John Stones (Everton)

Ce que Didier Deschamps n’a pas fait, Roy l’a osé. Le technicien anglais a pris la décision – forte – de n’emmener que 7 défenseurs avant de maximiser ses options offensives. Un choix qui pourrait s’avérer payant même s’il n’avait pas porté ses fruits lors d’un Mondial 2014 catastrophique. Avec Nathaniel Clyne à droite et Danny Rose à gauche, le sélectionneur britannique dispose de deux des défenseurs latéraux les plus détonants en Europe cette saison. En défense centrale, Roy sait pertinemment où il veut aller puisqu’après avoir légèrement tâtonné durant son mandat, c’est avec une paire Smalling-Cahill qu’il veut aller renverser l’Europe. Principale victime de cette prise de direction et d’une saison délicate à Everton : Phil Jagielka, qui n’a même pas été appelé. Tout comme son compère Toffees Leighton Baines, pourtant titulaire au Brésil. Le seul rescapé côté Blues de Liverpool se nomme John Stones. Ryan Bertrand et Kyle Walker quant à eux, joueront les seconds couteaux après une saison de premier plan en club, respectivement à Southampton et Tottenham.

Les milieux (11)

Dele Alli (Tottenham), Eric Dier (Tottenham), Jordan Henderson (Liverpool), Adam Lallana (Liverpool), James Milner (Liverpool), Ross Barkley (Everton), Raheem Sterling (Manchester City), Danny Drinkwater (Leicester), Jack Wilshere (Arsenal), Fabian Delph (Manchester City), Andros Townsend (Newcastle)

Le voilà, le casse-tête d’Hodgson ! Alors qu’il ne touchera plus à son groupe de défenseurs, le sélectionneur des Three Lions va devoir raboter son escouade de milieux de terrains (certainement deux hommes à sortir). Révélation de la saison à Tottenham, Dele Alli sera la plaque tournante du jeu anglais à l’Euro et son compère chez les Spurs, Eric Dier, est bien parti pour l’accompagner dans l’entrejeu en tant que titulaire. Derrière, c’est la grande interrogation. Jordan Henderson tenait la corde mais le joueur de Liverpool sort d’une saison galère ponctuée par des blessures. A un tel point que ses partenaires du LFC, Adam Lallana et James Milner ont presqu’une longueur d’avance sur lui. Preuve en est : le capitaine de l’armada de Klopp n’était même pas titulaire en finale de la Ligue Europa contre Séville (1-3) hier soir. Alors que Ross Barkley et Raheem Sterling sont assurés d’aller fouler les pelouses françaises, la question des futurs évincés se pose. Danny Drinkwater, le courageux et brillant milieu du champion Leicester a réagi à sa convocation dans les 26 en déclarant qu’il ne s’imaginait pas se glisser parmi les 23. Pourtant, le natif de Manchester le mérite et a surtout sa chance malgré ce qu'il en pense. Autour de lui, Jack Wilshere (Arsenal) doit sa présence à son talent évident mais sa propension à se blesser doit laisser des doutes dans l’esprit de son sélectionneur, même si on ne le voit pas louper l’Euro. En définitive, Fabian Delph, sous-utilisé à Manchester City et Andros Townsend, relégué avec Newcastle, sont les favoris pour se faire écarter en fin de mois. A noter également, l’absence totale du pourtant très plébiscité Mark Noble malgré une saison pleine avec West Ham.

Les attaquants (5)

Harry Kane (Tottenham), Jamie Vardy (Leicester), Wayne Rooney (Manchester United), Daniel Sturridge (Liverpool), Marcus Rashford (Manchester United)

La question qui secoue le royaume tout entier concernant la sélectionne britannique : Wayne Rooney a-t-il encore sa place en sélection ? Sur la pente descendante avec son club de Manchester United, le joueur de 30 ans ne donne plus autant de garanties qu’avant. Si une place de titulaire à l’Euro ne lui revient pas de droit (il devrait se cantonner au banc), Wazza doit tout de même avoir le rôle de guide dans sa sélection. Il va sans dire que s’appuyer sur son expérience sera un plus pour ses partenaires et notamment pour les deux bonhommes qui l’ont semble-t-il dépassé dans la hiérarchie : Jamie Vardy et surtout Harry Kane. Les deux meilleurs buteurs de Premier League ont déjà composté leur billet pour l’Euro. Alors que le goleador de Tottenham occupera assurément la pointe, le champion d’Angleterre se tiendra prêt à jaillir du banc comme ce fut le cas lors d’un amical contre l’Allemagne (2-3). Le dernier homme d'attaque devrait somme toute s’appeler Daniel Sturridge. Malgré sa saison en dents de scie, celui qui avait un temps ouvert le score pour Liverpool  d’un sublime extér’ en finale de la Ligue Europa devrait normalement s’envoler pour la France. Dans sa liste de 26, Hodgson a aussi sélectionné le jeune Marcus Rashford (18 ans). La présence du joueur de Manchester United sonne plus comme une promesse d’avenir qu’une réelle intention de la part du sélectionneur, notamment parce qu’il devrait jouer avec une seule pointe, deux en cas de nécessité en cours de match. Mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise avec les Anglais. Si Rashford se glisse parmi les 23, c’est probablement de Drinkwater au milieu qu’Hodgson devra se séparer. On a du mal à l’imaginer.

A noter : les absences de Theo Walcott, jugé hors de forme et d’Alex Oxlade-Chamberlain, blessé.

 

 

Ça peut vous intéresser