MENU
Coupe du monde 2022

Un jour, un Bleu : ce qu’il faut savoir sur Olivier Giroud

Un jour, un Bleu : ce qu’il faut savoir sur Olivier Giroud
Olivier Giroud, auteur d'un triplé

Ils seront 23 pendant l’Euro à défendre les couleurs bleu-blanc-rouge sur les terrains français. Alors que Didier Deschamps s’est chargé du casting, notre rédaction s’occupe des portraits au cas par cas, au jour le jour. Après Lucas Digne hier, place au mieux coiffé des attaquants : Olivier Giroud.

Dès demain, retrouvez Un jour, un Bleu avec Christophe Jallet.

Ce que tout le monde sait de lui

Nombreux sont ceux critiquant la présence du Gunner dans la liste de Deschamps. Considéré comme apathique, transparent ou encore inefficace chez les Bleus, on retient plus souvent ses nombreuses occasions manquées que ses buts. Sur Facebook d’ailleurs, 66 000 personnes souhaitent « la blessure d’Olivier Giroud avant l’Euro ». Vilains, va. « Ben ouais mais merde quoi. Gignac, Lacazette ou encore Gameiro ont planté plus de fois que lui cette saison. »

Ce que seuls les pros connaissent sur lui

Pourtant, c’est un vrai buteur (du moins, en club).

En championnat, le natif de Chambéry a toujours été loin d’être muet. Remarqué par Tours alors qu’il évolue au FC Istres, Giroud rejoint le club tourangeau en 2009. Vingt-et-un buts et une saison plus tard, il est élu meilleur joueur du championnat aux trophées UNFP et meilleur buteur 2009-2010. A l’issue de sa belle saison, l’attaquant rejoint Montpellier et la Ligue 1. Après un an d’adaptation, il décroche une deuxième fois la palme du meilleur buteur (avec, encore, 21 réalisations) et devient champion de France avec les Héraultais en 2012. Convoité par plusieurs clubs, Giroud traverse la Manche pour rejoindre Arsenal. Chez les Gunners, le Français termine sa première saison avec 17 buts et 7 passes décisives en 46 matches. Celui qui a joué la doublure de Benzema en EdF avant que ce dernier ne flirte avec le chantage est l’auteur de nombreux buts décisifs en club. Cette année en Premier League, le coéquipier de Mesut Özil a signé 16 réalisations. Certes, il a été en panne de buts pendant 15 journées. Mais hé, la bonne nouvelle c'est qu'il a retrouvé le chemin des filets. Le pote de Mathieu Debuchy a terminé la saison avec un triplé et contribué à la deuxième place des Gunners. Pile avant l'Euro.

L’info pas très utile

Si le football est une religion, Giroud en a une deuxième. Chrétien, le gaillard d’1,92m s’est fait tatouer sur le bras droit le premier verset du Psaume 23 en latin : « Dominus Regit me et Nihil Mihi Deerit » (qui veut dire pour ceux qui n’ont pas eu M. Grond*n en latin : « le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer »). Amen.

Ce qu’il préférerait qu’on ne sache pas

Comme tout bon chrétien qui se respecte (ou pas), l’ancien Montpellierain s’est retrouvé impliqué dans une sombre histoire de fesses médiatisée. Ben ouais, tout se sait, frère. Le mec d’en haut voit tout. En février 2014, Giroud passe la nuit dans un hôtel avec l’Anglaise Celia Kay, mannequin lingerie de son état. Des photos compromettantes sont publiées dans un tabloïd anglais l’obligeant à présenter ses excuses à sa femme, sa famille et son club via Twitter. Mais attention, faut quand même pas déconner, le Gunner tient à préciser qu’il n’a pas commis d’adultère. Qu’ont-ils bien pu faire à la place, une partie de petits chevaux ? Le mystère reste entier. 

Ce qui sera bientôt vrai le concernant

Non seulement Giroud ne se blesse pas avant l’Euro mais il finit carrément meilleur buteur de la compétition évidemment remportée par les Bleus. La France entière, atteinte de soudains troubles de la mémoire, oublie qu’elle le dénigrait allégrement encore un mois plus tôt et l’adule. Une foule de petits « Olivier » voit le jour dès le 11 juillet et Olivier Besancenot remporte l’élection présidentielle de 2017. Olivier premier du nom réussit, lui, une saison parfaite à Arsenal et offre le titre à un Arsène en larmes.

En tout cas, on prie pour.

L’info pas tout à fait exacte

Mais au cas où nos prières ne se réaliseraient pas, celui qui est né le même jour qu'Hervé Renard (mais pas de la même année, hein) a déjà pensé à sa reconversion.

 

A lire également:

Le portrait d'Antoine Griezmann
Le portrait de Steve Mandanda
Le portrait de Laurent Koscielny
Le portrait de Jérémy Mathieu
Le portrait de Paul Pogba
Le portrait d'Eliaquim Mangala
Le portrait de Moussa Sissoko
Le portrait de Lucas Digne

Ça peut vous intéresser