MENU
Coupe du monde 2022

Lumière sur le Parc OL

Lumière sur le Parc OL
Le Parc OL à Lyon (Icon Sport)

Dans la famille des stades de l’Euro, vous demandez le petit dernier ? Ne cherchez plus, je suis là ! Et entre Lacazette, Fékir ou Lopes, je suis pas mal loti niveau lumières.

Entre oppositions locales et difficultés à trouver des financements, ma venue au monde n’a pas été des plus simples. Surtout que si certains enfants sont ardemment désirés par leurs parents, d’autres ne sont tolérés que grâce aux allocations qu’ils vont déclencher. Jean-Michel Aulas, président de la société OL Groupe détentrice du stade, me voulait depuis des années. Par amour, bien sûr, mais aussi sans doute un peu parce que l’ensemble de mon complexe devait permettre de rapporter à l’OL 100 millions d’euros par an alors que le stade de Gerland, mon illustre aîné, n’en rapportait que quatre fois moins. Foutu business.

Quoiqu’il en soit, j’ai été inauguré le 9 janvier 2016, jour du 34e anniversaire de Kate Middleton. Un Alexandre Lacazette royal, couronné meilleur buteur 2014-2015, s’est même offert le premier but dans mon enceinte contre Troyes (4-1). Troisième plus grand stade en France en termes de capacité, je peux accueillir 59 186 âmes vivantes (les fantômes ne prennent pas de place). L’OL, mon club résident, est l’un des seuls clubs de foot pro français à être propriétaire de l’enceinte dans laquelle il évolue avec l’AC Ajaccio, le Gazélec et l’AJA.

Chez moi, on peut croiser : des Gaulois. Né dans la ville des lumières, Clovis – Astérix - Cornillac est un fervent supporter des Gones. Tellement fervent qu’il est carrément devenu actionnaire du club en 2007 et est super copain avec JMA.

Ferveur toujours, Benjamin Biolay est lui aussi un fan absolu du septuple champion de France. Tellement absolu qu’il refuse de jouer à Saint-Etienne par conviction. Le président Aulas lui a même commandé l’hymne pour l’entrée des joueurs sur le terrain l’an dernier. Ecoutez plutôt :

C'est autre chose que La Superbe.

On a pu voir : Will.i.am. L’ancien leader des Black Eyed Peas était l’invité d’honneur de mon concert d’inauguration le 9 janvier. C’est quand même autre chose que Stars 80… (coucou Pierre-Mauroy)

Christophe Maé et son harmonica sont venus me rendre visite le 23 mars pour un concert après le match de Ligue des champions féminine OL-Slavia Prague. Je crois qu’il est même tombé sous mon charme… J’dis ça, j’dis rien.

Et puis le meilleur reste à venir. Le 19 juillet, j'aurai l'immense privilège d'accueillir la sublime Rihanna, only girl dans mon coeur, pour son Anti World Tour. Et en 2019, je serai le théâtre du match d'ouverture et de la finale du Mondial de foot féminin. Pas dégueu tout ça, non ?

Un match mémorable : Le 7 mai 2016. Alors qu’Olympe de Gouges aurait pu fêter ses 268 ans si elle n’était pas morte guillotinée en 1793, on reçoit Monaco, concurrent direct pour la deuxième place. Un triplé de Lacazette, un doublé de Yanga-Mbiwa et un but de Ghezzal plus tard, mes petits Gones ont dégommé le Monaco de Jardim (6-1). Mieux, j'enregistre un record d’affluence avec 56 696 spectateurs. Que l'on battra l'an prochain en Ligue des champions ?

Les affiches à venir :

Lundi 13 juin, à 21 heures : Belgique-Italie

Jeudi 16 juin, à 18 heures : Ukraine-Irlande du Nord

Dimanche 19 juin, à 21 heures : Roumanie-Albanie

Mercredi 22 juin, à 18 heures : Hongrie-Portugal

Dimanche 26 juin, à 15 heures : huitième de finale

Mercredi 6 juillet, à 21 heures : demi-finale

Ça peut vous intéresser