Coupe du monde 2022

La Russie sous tension

La Russie sous tension
Igor Akinfeev (Icon Sport)

A l'approche de son deuxième match contre la Slovaquie, la Russie est sous pression que ce soit dans son obligation de résultat ou bien dans la sphère politico-sportive avec l'UEFA qui menace de l'exclure.

Le contexte politico-sportif : 

La Russie pourrait se faire exclure de l'Euro, c'est du moins ce que l'UEFA a laissé entendre hier suite aux débordements qui ont eu lieu au sein de l'enceinte du Vélodrome samedi soir. Rappelons que dans la nuit de jeudi à vendredi ainsi que vendredi matin, des Anglais en étaient venus aux mains avec des Marseillais, créant des tensions à la veille de la rencontre entre l'Angleterre et la Russie. Par la suite des hooligans russes sont venus semer le trouble dans rues de Marseille, amenant à des scènes de violences et de chaos sur le Vieux-Port. Mais ce que reproche l'UEFA ne concerne par les incidents qui ont eu lieu en ville mais bien dans l'enceinte du stade, à la suite de la rencontre. Par conséquent si de nouveaux débordements devaient avoir lieu dans une enceinte, la Russie serait disqualifée de la compétition. Des paroles fortes pour calmer les tensions qui règnent un peu partout aux abords des stades. La Russie a pour le moment écopé d'une amende de 150 000 €. 
Avec la pression qui pèse sur la Russie on attendait une réaction des politiciens russes, pour qui tout semble normal comme le souligne l'un des députés : "Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec le fait que des supporteurs se battent. C'est même plutôt le contraire, bravo les gars. Continuez! (...) Il faut les soutenir, les ramener à la maison.". 

Malgré les mises en garde, de nouveaux incidents ont eu lieu hier soir à Lille entre des supporters russes, anglais et gallois. Il est vrai que dans cette affaire, de nouveaux incidents pourraient être à prévoir, dans la mesure où la Russie joue contre la Slovaquie à Lens et que le lendemain l'Angleterre défiera le Pays de Galles à Lile. 

Le contexte sportif : 

La Russie à la pression de l'UEFA concernant ses supporters mais il n'en est pas moins sur ses résultats sportifs. Après une première rencontre contre l'Angleterre où les Russes ont arraché le match nul dans le temps additionnel, ils ne devront pas se manquer en début d'après-midi contre la Slovaquie. Ce match d'ores et déjà couperet pourrait quasiment éliminer l'une des deux équipes au coup de sifflet final. Une victoire est donc impérative pour l'équipe entrainée par Leonid Slutsky qui compte pour le moment 1 point comme l'Angleterre. Ce match sera l'occasion de mettre la pression sur les joueurs de Roy Hodgson qui ne joueront que demain contre le leader surprise : le Pays de Galles.

Ça peut vous intéresser