Coupe du monde 2022

Le top-flop de vendredi

Le top-flop de vendredi
Tomas Necid et la République Tchèque dans notre TOP des matches de la veille (Icon Sport)

C'est le rendez-vous quotidien, le top-flop des matchs de la veille. Au programme 3 rencontres, Italie-Suède, République Tchèque-Croatie et Espagne -Turquie.

LES TOPS : 

- Eder (Italie) :
Unique buteur de la rencontre, on ne pouvait s'empêcher de le mettre. Dans une rencontre fermée où les défenses ont pris l'avantage sur les attaques, il a su faire la différence à l'approche du temps additionnel (88'). Après une accélération entre 3 joueurs plein axe, il a fini le travail avec une frappe chirurgicale dans le petit filet. Le véritable top de cette rencontre. 

- L'équipe tchèque : 
Pourtant malmenée tout au long de la rencontre par la Croatie, les Tchèques ont réussi un exploit en arrachant le nul dans le temps additionnel. Au delà de ce match on a vu un véritable collectif, qui a permis de revenir dans la rencontre tout d'abord pas Skoda (76') avant d'égaliser sur pénalty (90+3). Un mental solide qui pourrait les qualifier en cas de succès contre la Turquie dans la denrière rencontre.

- Perisic (Croatie) : 
Buteur durant la rencontre, il a une nouvelle fois énormément apporté à son équipe sur son couloir. Capable de dribbler, fixer, accélérer et surtout conclure devant le but, il sait tout faire ou presque. Après un gros match contre la Turquie dimanche dernier, il a récidivé pour le plus grand bonheur de ses fans. 

- Le duo Morata-Nolito (Espagne) : 
Un but et une passe décisive pour Nolito, un doublé pour Morata, c'est le top côté espagnol. Ils ont tout simplement renversé la Turquie à eux deux. Tout d'abord sur un service de Nolito, Morata s'est imposé de la tête (34') pour venir tromper Volkan, puis Nolito est venu doubler la mise sur une grossière erreur défensive (37'), avant que Morata ne finisse le travail à bout portant (48'). Un match complet pour les 2 hommes.

- Iniesta (Espagne) : 
Il est le métronome de ce milieu de terrain. Capable de gratter les ballons, mais surtout de les relancer, il a une nouvelle fois su faire la différence.On vous laisse déguster sa passe ammenant au troisième but espagnol : 

LES FLOPS : 

- Zlatan Ibrahimovic (Suède) : Complètemet absent que ce soit hier contre l'Italie ou bien contre l'Eire, Zlatan est resté muait et n'a rien apporté à sa sélection. Muselé par le trio Barzagli-Bonucci-Chiellini, l'ex parisien est passé au travers de cette rencontre. Incapable de faire la différence sur sa prise de balle ou bien de mettre en avant sa taille sur coups de pied arrêtés, il a manqué totalement sa rencontre.

- Le public croate : 
On joue la 83ème minute quand des fumigènes et pétards sont allumés et envoyés en direction de la pelouse. Un pétard fini aux pieds d'un stadier et oblige l'arbitre à interrompre la rencontre. Alors que la Croatie menait 2 buts à 1, le match est arrêté 4 minutes avant de reprendre et que des supporters de la tribune soient exlcus. Vous connaissez la suite, la République Tchèque égalise dans le temps additionnel. Tout acte à ses conséquences, immédiates ou non, ici la débilité de ses supporters à eu raison sur des Croates. 

- L'équipe turque : 
Imprécise, dépassée, à court de jus, et l'on pourrait en citer d'autres. C'est le constat de cette équipe turque sur qui beaucoup de gens misaient gros pour cet Euro. Deux rencontres et 2 défaites pour les coéquipiers de Turan, conspué par son public en seconde période. Il restera une rencontre pour espérer se qualifier mais cela semble compliqué après ce que l'on a pu voir hier soir.

Ça peut vous intéresser