MENU
Coupe du monde 2022

L'Albanie s'envole dans l'histoire

L'Albanie s'envole dans l'histoire
Victoire historique de l'Albanie à l'Euro 2016

Pour la première fois de son histoire, la sélection albanaise a remporté un match dans un Euro. Grâce à Armando Sadiku, l'Albanie se défait de la Roumanie 1-0 et s'empare de la troisième place du groupe A. Les coéquipiers de Lorik Cana ne sont cependant pas sûrs d'obtenir leur qualification pour les phases finales.

L’action de la rencontre :

43e minute de la partie. Alors que les Albanais ont eu beaucoup de mal à entrer dans le match, ils vont écrire l’histoire. Sur une touche anodine côté droit, personne n’attaque Memushaj qui centre au second poteau. Tatarusanu, le gardien roumain, ne sort qu’à moitié, et Armando Sadiku en profite pour croiser sa tête. Il inscrit ainsi le premier but albanais lors d’une phase finale d’un Euro dans un Parc OL en fusion.  

 

Au cœur du match :

Dans la petite finale du groupe A, le match nul est interdit pour rêver à une qualification en huitième de finale. La Roumanie l’a bien compris et démarre le match tambour battant. Positionnés très haut sur le terrain, les hommes en jaune étouffent l’Albanie mais buttent sur le gardien Berisha. L’intérieur du pied de Hoban force le portier à s’y reprendre à deux fois pour capter le ballon (5e), tandis que la demi-volée de Stancu est boxée par le dernier rempart albanais (8e). Le manque de précision de Stanciu d’entrée de match et d’Alibec ensuite peut donner des regrets aux Tricolorii. La première mi-temps va basculer à la 23e minute. Lenjani reçoit un bon centre de Sadiku au second poteau mais il rate complètement sa frappe. Ce raté paralyse les Roumains et les Albanais en profitent bien. Ils ressortent  plus haut et plus facilement le ballon. Les Aigles vont ouvrir le score pour la première fois de leur histoire dans un Euro grâce à une belle tête croisée de Sadiku (1-0, 43e) sur laquelle Tatarusanu, le portier roumain, est loin d’être inoubliable. Le Parc OL, largement aux couleurs albanaises ce soir, explose de joie. D’autant plus que les Albanais avaient raté une grosse occasion quelques minutes plus tôt. Memushaj élimine un défenseur central avec un très bon crochet, mais il tente une sorte de centre-tir que le gardien roumain envoie en corner. Sur le coup de pied de coin, Basha arrive lancé mais sa frappe s’envole dans les nuages. Les Roumains ne parviennent pas à se relancer et donnent l’impression d’avoir laissé passer leur chance dans ce match.

Quand le montant s’en mêle…

Au retour des vestiaires, les Roumains se retrouvent dans une position similaire à leur début de match. Ils sont hauts sur le terrain mais ne parviennent même plus à inquiéter Berisha. Ils font preuve d’une maladresse technique qui les empêche de pousser leurs actions et de se montrer dangereux.  L’Albanie lance des contres et Sadiku ne peut s’emmener le ballon que lui adresse Memushaj à la cinquantième minute. Le buteur albanais est remplacé par Balaj sous les acclamations du public à la 59e minute. Entré en jeu suite à la blessure de Alibec,  Torje se met en évidence avec une frappe puissante aux 20 mètres, mais Ajeti donne de sa personne (et de sa tête) pour contrer la balle. Cependant, les dieux du ballon rond ont choisis leur camp ce soir. Ajeti, encore très bon ce soir, empêche un contre de Stancu alors qu’il était à l’origine de la perte de balle. Andone, entré en cour de jeu à la place de Popa, voit sa frappe s’écraser sur la barre de Berisha (76e). Les dernières incursions roumaines dans les 20 derniers mètres albanais ne donneront rien de plus. Les Albanais manqueront même d'améliorer leur différence de but en fin de match avec une tête de Cana captée par Tatarusanu. La meilleure défense des phases de qualification sort par la petite porte de cet Euro. Les Albanais sont quant à eux aux anges et célèbrent cette victoire comme s'ils avaient remporté la compétition. Ils vont maintenant prier pour se qualifier pour la suite de la compétition, avec 3 points, ils ne sont pas assurés de faire partie des meilleurs troisièmes.

 

L’homme du match : Ledian MEMUSHAJ (Albanie)

Le milieu offensif albanais aura été au four et au moulin ce soir. Passeur décisif sur l’ouverture du score de Sadiku, il aura animé l’attaque albanaise toute la soirée.  Avec des frappes (35e, 63e, 70e), des passes dangereuses lors des contres albanais pour ses attaquants (50e), ou encore des coups francs plus ou moins bien négociés (54e, 65e), le milieu du club italien de Pescara aura donné des sueurs froides aux supporters roumains tout au long de la rencontre.

 

Le taux de régalade : 6/10

Dans les tribunes, la note était bien meilleure, tant le stade était en ébullition et acquis à la cause albanaise ce soir. Sur le terrain en revanche, l’affiche ne promettait pas de gestes techniques à foison, et elle s’y est tenue. Dans une rencontre marquée par de très nombreux duels  et des contacts rugueux, il n’y aura pas eu beaucoup de beaux gestes à se mettre sous la dent. Le match est malgré tout resté plaisant à regarder, les deux équipes ayant tout donné pour arracher la troisième place du groupe A. La belle histoire de l’Albanie avec cette première victoire dans un Euro fait dépasser la moyenne à ce taux de régalade.

Ça peut vous intéresser