Coupe du monde 2022

La Suisse est prête au combat

La Suisse est prête au combat
Shaqiri (Suisse)

La Nati ouvre le bal des huitièmes de finale à partir de 15 heures contre la surprenante équipe de Pologne. Très appliquée en phase de poules et n'ayant pas encore connu la défaite durant l'Euro, elle espère se hisser en quarts.

Son point fort : Yann Sommer 

Il sera l'un des éléments à suivre durant ce match décisif contre la Pologne. Auteur de 2 clean sheets contre l'Albanie (0-1) et la France (0-0), ne concédant qu'un but contre la Roumanie sur pénalty (1-1), il a réalisé bien plus que ce qui lui était demandé. Le second gardien du Borussia M'Gladbach n'a pas eu beaucoup l'occsion de se montrer (3 matchs), bien qu'il ait joué les premiers rôles pendant 4 saisons dans le club mythique suisse : le FC Bale. 
Pour le moment il réalisé un parcours parfait avec la Nati, présent dans les airs, capable de venir rapidement se coucher au sol mais aussi capable de miracles comme son énorme parade à l'approche du temps additionnel contre l'Albanie. On pourrait rajouter à sa panoplie le brin de réussite que certains n'ont pas eu, car on se souvient que les Français ont tout de même touché 3 fois la transversale de Sommer et qu'il semblait battu à chaque reprises. Sommer se sait maintenu attendu par son équipe contre le talentueux duo polonais Milik-Lewandowski. 

L'homme qui peut faire la différence : Seferovic 

Comment présenter la Suisse avant sa rencontre contre la Pologne, sans parler de son attaquant, quelque peu maladroit depuis le début de l'Euro. Titulaire contre l'Albanie en ouverture puis contre la Roumanie, il a déçu pour ses 2 titularisations. Auteur d'un match sérieux mais manquant 3 énormes occasions de faire le break contre l'Albanie, il a même fait parti de notre top-flop sans trop de difficulté : Top-Flop du 12 juin. Son match contre la Roumanie ne fut guère plus intéressant, manquant une nouvelle fois de précision devant le but. Il a finalement terminé les matchs de poule sur le banc, entrant en jeu en fin de rencontre contre la France. Il se sait lui aussi attendu cet après-midi. 

Attention à l'excès de confiance

La Suisse a réussi une très belle phase de poule, ne concédant pas la moindre défaite et n'encaissant qu'un seul petit but en 3 rencontres. Très solides sur le plan défensifs, ils devront garder cette confiance pour tenir le choc contre les feux follets polonais. Car en face la Pologne a terminé deuxième de son groupe avec le même nombre de points que l'Allemagne, et un bilan de 2 victoires pour 1 match nul, sans encaisser le moindre but. La Pologne a su être solide également défensivement et à l'instar de la Nati très maladroite devant. Le prodige de l'Ajax Amsterdam se souvient encore de ses 2 balles de match manquées contre la Mannschaft. Nous le disions, les Suisses devront garder la tête froide, car en face c'est la Pologne et ses brillantes individualités qui auront à coeur de venir briser le rêve de tout un pays.

Ça peut vous intéresser