Russie 2018

Saint-Etienne prie mais ne rompt pas

Saint-Etienne prie mais ne rompt pas
DR

Après avoir été menée une vingtaine de minutes en fin de rencontre, les hommes de Christophe Galtier se sont montrés costauds et ont du répondre par l’intermédiaire de Robert Beric en toute fin du temps additionnel. Ce match pose plusieurs question quant à la dynamique des deux équipes en ce début de saison.

Saint-Etienne, l'attaquant qui manquait

Ce but de l'avant centre des verts contre Paris, cela signe tout simplement son retour. Après une année blanche à cause d'un genou qui avait cédé peu après son arrivé , l'attaquant Slovén signe son deuxième but en quartes matchs joués. A part ça, rien de bien exitant à se mettre sous la dent ce Vendredi au parc des princes. Une équipe très solide, avec un milieux renforcé pour l'occasion. Après avoir perdu des joueurs comme Renaud Cohade, leader technique de cette équipe la saison passée, Saint Etienne peut donc se reposer sur un attaquant efficace, à défaut d'avoir un Nolane Roux définitivement transparent.

Paris se rassure, un petit peu...

Bilan plutôt rassurant pour le PSG. Après le naufrage collectif d'il y a deux semaines contre Monaco, Paris s'est au moins bien comporté. Sur une pelouse moins verte qu'a l'accoutumé, il y a des satisfactions et des décéptions. Les bons points seront certainement distribués à Kimpembe, qui sait même jouer à gauche. Marquinhos n'a pas été perturbé par le décalage horaire non plus, ce qui a fait une très belle charnière centrale. Au millieu, Verratti semble bien de retour, avec un nombre de ballons joués très importants. La vraie tare de Paris fut ce soir Jese, qui a traversé ce match de manière fantomatique et qui pose la quesition du vrai remplacant de Cavani.. Bref, Paris n'en a pas fini avec la refondation de son système.

 

 

 

Ça peut vous intéresser