MENU
Coupe du monde 2022

Quarts de finale : Uruguay-France pour les nuls

Quarts de finale : Uruguay-France pour les nuls
Uruguay-France / Coupe du Monde 2018 (Iconsport)

Match 57/64. Sérieuse montée en température prévue ce vendredi (16h) à Nijni-Novgorod à l'occasion de la confrontation entre l'Uruguay et la France qui scellera le nom du premier qualifié pour les demi-finales du Mondial. Eh oui, finis les Tunisie-Panama et autres Serbie-Costa Rica, maintenant, on entre dans le vif du sujet. Alors que la Céleste peut retrouver le dernier carré 8 ans après avoir manqué la finale du Mondial sud-africain, Paul Pogba et ses partenaires peuvent continuer d'écrire leur belle page dans la longue histoire de l'équipe de France. Ça sent le sulfate ! Et ça ne peut s'apprécier qu'après avoir fait un petit détour par ce petit guide...

POUR VOUS ÉCHAUFFER, UN ŒIL DANS LE RÉTRO : 

Le parcours de l'Uruguay : Franchement, qui a dit que le football sud-américain était entièrement porté sur l’attaque ? À l’heure où démarrent les quarts de finale du Mondial 2018, le Brésil et l’Uruguay sont les deux meilleures défenses de la compétition, elles n’ont craqué qu’à une seule reprise et sur corner. La défense, c’est ce qui a marqué le parcours de la Céleste jusqu’à présent. Un premier tour ultra-maitrisé avec trois victoires contre l’Egypte (1-0), l’Arabie Saoudite (1-0) et la Russie (3-0) puis une capacité délirante à faire déjouer le Portugal en huitièmes de finale. Contre les champions d’Europe en titre, les joueurs uruguayens ont fait parler ce qui les caractérise : une défense rigoureuse et resserrée comme un filet du diable. Et des têtes chercheuses devant, Luis Suarez et Edinson Cavani, des snipers auxquels il ne faut pas 40 000 occasions pour réussir la bonne passe ou mettre un ballon au fond des cages. 

Pour aller plus loin : 

Le résumé honnête de Egype-Uruguay

Le résumé honnête de Uruguay-Arabie Saoudite

Les notes de Uruguay-Russie

Les notes de Uruguay-Portugal

Le parcours de la France : Après des travaux entamés en 1893 et conclus en 1897, le dénommé Rudolf Diesel, allemand de nationalité, mettait au point le désormais très célèbre moteur diesel. Après des travaux entamés en 2012 et on l’espère conclus en 2018, Didier Deschamps transposait le travail du chercheur allemand sur l’équipe de France de football. On dit d’un tel moteur qu’il est à quatre temps. Pour la France, il y aura eu le premier : la qualification, plutôt tranquille, le rodage. Il y aura ensuite eu la phase de poules (victoires contre l’Australie et le Pérou, match nul contre le Danemark), plus poussive et plus en mode détente. Est alors arrivé le moment de la combustion, contre l’Argentine (victoire 4-3), moment où la machinerie s’est réellement mise en route. Reste désormais le 4ème temps : celui qui on l’espère propulsera des Bleus qui semblent idéalement motorisés sur le toit du monde.

Pour aller plus loin : 

Le résumé honnête de France-Australie

Le résumé honnête de France-Pérou

Les notes de Danemark-France

Le résumé honnête de France-Argentine

ON EN EST OÙ DANS CE MONDIAL ?

 URUGUAY-FRANCE , CA RACONTE QUOI ALORS ?

Quatre chapitres d’importance vont s’ouvrir dans cette Coupe du monde 2018 et chacun d’entre eux conduira une nation dans le dernier carré dont on dit qu’il est intrinsèquement le graal d’une sélection en Coupe du monde. Eh oui, difficile de faire la fine bouche, qu’on joue la finale ou non à l’arrivée, un Mondial est automatiquement réussi quand on joue les demies. C’est donc ce que vont se disputer Uruguayens et Français ce vendredi après-midi (16h) : la possibilité de faire de leur Mondial une consécration. Avec un avantage non-négligeable pour la France. La nation tricolore a en effet marqué les esprits de la terre entière en polissant plus que de raison son joyau Kylian Mbappé aux yeux du monde et en mettant brutalement l’Argentine de Lionel Messi à la porte de la compétition. Mais attention, en outsider aux dents aiguisés, l’Uruguay s’annonce comme un adversaire redoutable est ô combien difficile à faire trembler. Opposition de styles en vue à Nijni-Novgorod.


 LES ENJEUX CÔTE URUGUAY :

Après s’être offert le scalp du champion d’Europe en titre portugais au tour précédent (2-1), pourquoi pas dans la foulée renvoyer chez lui son dauphin, la France ? C’est évidemment ce que tentera de réaliser l’Uruguay dans son quart de finale. Une opération que l'équipe d'Oscar Tabarez semble capable de mener, elle qui n’est pas loin de disposer de la meilleure défense de la compétition. On y revient dans un instant. Seul bémol : au regard des forces en présence, la nation championne du monde en 1930 et 1950 doit coûte que coûte s’en sortir dans l’entrejeu face à une armada tricolore mieux armée sur le papier. C’est la clef de son éventuelle qualification. Dans le même temps, il s’agira de combler le plus idéalement possible l’absence annoncée du goleador parisien Edinson Cavani. Sans l’ancien joueur de Palerme, le Barcelonais Luis Suarez devra faire très fort pour faire tomber la défense tricolore dans laquelle il retrouvera trois têtes bien connues : celle évidemment de son partenaire en club Samuel Umtiti en premier lieu et celles de Lucas Hernandez (Atlético Madrid) et Raphaël Varane (Real Madrid), deux adversaires qu’il croise régulièrement en Liga.

 LES ENJEUX CÔTE FRANCE :

Après un duel sur le papier très indécis contre l’Argentine, l’équipe de France aborde cette fois-ci l’étape suivante avec une inconfortable étiquette de favorite sur les épaules. Et c’est là tout l’enjeu à relever côté bleu pour retrouver le dernier carré d’un Mondial, 12 ans après les exploits tricolores en Allemagne. Lors de l’Euro 2016, dans la peau du favori, tout s’était bien passé pour les Bleus jusqu’à l’incommodant patatras final contre le Portugal, une nation qui avait avant tout bien défendu et tout mis en place afin de faire idéalement déjouer l’équipe de France. Un style qui n’est pas sans rappeler celui de la Céleste qui fera avant tout son possible pour blinder comme il faut défensivement et empêcher les tricolores de développer leur jeu. De la capacité des Bleus à dominer le milieu de terrain ou de celle des Uruguayens à y créer des pièges dépendra certainement l’issue de la rencontre et le nom du premier qualifié pour les demi-finales. A Paul Pogba et N’golo Kanté de jouer. Et au troisième larron à leur côté qui devrait être Corentin Tolisso.

UN NOM DE JOUEUR URUGUAYEN A PLACER DANS UNE CONVERSATION : JOSÉ MARIA GIMENEZ

On ne sait pas trop ce que l’Atlético Madrd avait en tête il y a 5 ans au moment d’aller débaucher le défenseur José Maria Gimenez, 23 ans aujourd'hui, de son club du Danubio FC en Uruguay. Savait-elle qu’en plus d’associer ce jeune joueur extrêmement talentueux à son roc en défense Diego Godín, elle allait faire les affaires de la Céleste en combinant lors de chaque entrainement les talents des deux meilleurs défenseurs centraux de l’Uruguay ? C’est en tout cas du pain béni pour le sélectionneur Oscar Tabarez de pouvoir organiser sa défense autour d’un duo parmi les plus solides du monde. José Maria Gimenez, c’est le padawan qui a appris aux côtés du maitre Diego Godin. L’un ne va jamais sans l’autre et ensemble, les deux vainqueurs de la dernière Europa League contre l’OM en mai dernier ne rêvent que d’une chose : briser de nouveaux rêves français.

UN NOM DE JOUEUR FRANÇAIS A PLACER DANS UNE CONVERSATION : KYLIAN MBAPPÉ

On ne va pas vous faire découvrir grand chose sur Kylian, soyons bien honnêtes. Depuis deux ans maintenant, les médias français n’ont d’yeux que pour lui et les reportages à son égard fleurissent toutes les semaines sur nos télés. Et depuis sa performance stratosphérique contre l’Argentine au tour précédent, ce sont les médias du monde entier qui s’y sont mis en lui offrant ni plus ni moins qu’une place en première page de leurs journaux. Kylian Mbappé, c’est le chouchou des Bleus, la révélation de ce Mondial pour ceux qui ignoraient encore tout l’or qu’il possède dans les pieds. Il sera intéressant de voir comment le natif de Bondy saura rebondir (ah ah) après s’être mis largement dans la lumière. Avec ses épaules XXL et son calme de tous les instants, on ne doute pas une seule seconde qu’il sera de nouveau au top pour venir contrarier les rêves uruguayens. L’équipe de France ne peut désormais pas espérer une deuxième étoile sur son maillot sans un Kiki au sommet.

CE TWEET PEUT VOUS FAIRE BRILLER EN SOCIÉTÉ :

Un seul but a été marqué lors des 5 derniers duels entre Français et Uruguayens et il était en faveur de la Céleste. Les Bleus font face à leur bête noire sur la scène internationale.

ON A FLAIRÉ LES 11 DE DÉPART PROBABLES :

Uruguay (4-4-2) : Muslera - Caceres, Gimenez, Godin, Laxalt - Nandez, Torreira, Vecino, Bentancur - Suarez, Stuani

France (4-2-3-1) : Lloris - Pavard, Varane, Umiti, Hernandez - Pogba, Kanté - Mbappé, Griezmann, Tolisso - Giroud

LES PRÉVISIONS MÉTÉO DE NOS PARTENAIRES DE CÔTÉ MÉTÉO (www.cotemeteo.fr) :

A SUIVRE EGALEMENT CE VENDREDI :

Brésil-Belgique, 20h, à la Kazan Arena de Kazan. 

Ça peut vous intéresser