Russie 2018

Championne du monde, la France décroche sa deuxième étoile

Championne du monde, la France décroche sa deuxième étoile
La France est championne du monde ! Iconsport

Le ciel russe est bleu et le monde entier bleu-blanc-rouge pour 4 ans ! Après son échec de 2006, l’équipe de France a été chercher une formidable deuxième étoile en remportant la Coupe du monde 2018 contre une plus que méritante équipe de Croatie (4-2). 20 ans après l’exploit à domicile de la génération Zidane, la France du football bascule dans une nouvelle dimension. Avec elle, le peuple de l’hexagone est prêt pour une nouvelle fête historique.

Pleure, peuple de France ! Laisse la joie s’emparer de ton corps et de ton esprit et laisse-toi aller à la fête ! Et surtout : sens la frustration de 2006 et celle plus récente de 2016 lentement s’évaporer dans notre beau ciel d’été car LA FRANCE EST CHAMPIONNE DU MONDE ! OUIIII ! Napoléon 1er s’était cassé les dents dans la campagne de Russie voilà plus de deux cents ans et dans un esprit nettement plus pacifique, l’équipe de France de football a fini par conquérir le pays des Tsars en 2018. Un titre qui s’offre aux Bleus dans un contexte totalement différent de 1998, dans un climat général où ils auront abordé la compétition avec une jolie étiquette de sérieux outsiders assumée de bout en bout.

Beaucoup disaient il y a encore quelques semaines que le choix de l’extrême-jouvence opéré par Didier Deschamps au moment d’élaborer sa liste allait le mener à sa perte. Mais c’est mal connaître le patron de l’équipe de France qui a su de bout en bout mener son groupe et surtout le façonner de manière à ce que le talent se mêle à un esprit collectif et une camaraderie sans faille. Autant d’ingrédients qui ont coulé les croates en cette soirée moscovite qui fera date.

L’histoire retiendra du second triomphe des Bleus en finale de Coupe du monde qu’il aura commencé par une asphixie totale des tricolores par les Croates. Mieux en jambes, les Damiers sont très pressants pendant toute la première période. Pour autant, ce sont miraculeusement les Bleus qui virent en tête à la pause. Un coup-franc frappé par Antoine Griezmann trouve en effet la tête du malheureux Mario Mandzukic qui trompe son propre gardien. Ce même Antoine Griezmann qui marque sur penalty suite à une main d'Ivan Perisic. Perisic qui aura l'espace d'un temps fait douter les Bleus en inscrivant un magnifique but pour faire revenir les siens à 1-1.

La deuxième période est une torture pour les nerfs des Bleus. La Croatie est sans complexe et bien décidée à revenir. Les enchainements français sonnent faux et il faut une contre-attaque conclue par Paul Pogba pour mettre les Bleus en orbite. A 3-1, les Croates sont KO et les Français enfoncent le clou par le jeune Kylian Mbappé qui marque le but du 4-1 pour la libération générale. L'erreur d'Hugo Lloris amenant la réduction du score de Mandzukic demeurera anecdotique. La France, bien que mise sous pression jusqu'au terme, sort victorieuse.

Avec ce deuxième titre en Coupe du monde, l’équipe de France rejoint au palmarès l’Uruguay (sacré en 1930 et en 1950) et l’Argentine (victorieuse en 1978 et en 1986). Elle n’est désormais plus devancée que par l’Italie et l’Allemagne (4 titres chacune) et le Brésil (5 Coupes du monde au compteur). Surtout, ce deuxième titre intervient seulement vingt ans après le premier ce que personne n’aurait vraiment osé rêver au soir du 12 juillet 1998 dans l’allégresse générale. Pourtant, en deux décennies, la France a remporté deux finales et en a perdu une, faisant de la nation tricolore la désormais incontournable équipe phare de l’entre deux millénaires.

Pour la Croatie, la défaite du jour va évidemment prendre le dessus. Mais lorsque les larmes auront séché dans quelques jours, semaines, mois, les supporters des Damiers vont nécessairement réaliser qu’après seulement 26 ans d’existence en tant qu’Etat, le fait d’avoir vu la sélection croate de football se hisser en finale d’un Mondial constitue déjà quelque chose de fabuleux. En 1998, les supporters des Damiers disaient qu’ils ne connaitraient plus une telle joie après leur troisième place. Vingt ans après, ils terminent 2èmes de la Coupe du monde. Et si on se donnait rendez-vous en 2038 pour une première étoile ?

20 ans, c’est donc aussi le chiffre qu’il aura fallu attendre pour les Bleus à l’heure de voir enfin briller le deuxième astre au-dessus de leur fier coq. La magie de l'été 2018, c’est aussi d’avoir eu deux fêtes nationales : celle du 14 juillet et maintenant celle du 15 ! Que la fête continue !!

Ça peut vous intéresser