MENU
Coupe du monde 2022

La FIFA enquête sur un joueur équatorien qui pourrait bouleverser la Coupe du monde

La FIFA enquête sur un joueur équatorien qui pourrait bouleverser la Coupe du monde
Byron Castillo - DR

La FIFA a annoncé mercredi que sa commission de discipline enquêterait sur l'éligibilité du défenseur équatorien Byron Castillo, qui a disputé des rencontres de qualification sud-américaines pour l'équipe nationale qui a obtenu son billet pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Si la FIFA constate que le joueur n'aurait pas dû être autorisé à jouer pour l'Équateur, cela pourrait remettre en question la participation de son équipe à cet évènement.

La semaine dernière, la fédération chilienne de football a déposé une plainte auprès de la FIFA concernant l'éligibilité de Castillo à concourir pour l'Équateur, affirmant que Castillo était né à Tumaco, en Colombie, en 1995, et non à General Villamil Playas, en Équateur, en 1998, comme indiqué sur ses papiers officiels. Selon l'agence de presse Reuters, le Chili a soumis à la FIFA des documents prétendant montrer de faux certificats de naissance et a également affirmé qu'une enquête interne équatorienne avait reconnu des incohérences quant à la véritable identité de Castillo.

Acte de naissance Castillo

La fédération équatorienne de football (FEF) a qualifié les affirmations du Chili de "rumeurs infondées" dans un communiqué la semaine dernière. Mais en 2017, Castillo a été retiré de l'équipe nationale des moins de 20 ans de l'Équateur en raison d'incohérences dans ses documents, et en 2019, la commission d'enquête de la FEF a confirmé qu'il était né à Tumaco, une ville portuaire près de la frontière sud de la Colombie avec l'Équateur.

Dans une interview avec María José Flores en 2018, l'ailier a brièvement évoqué la question de sa nationalité.

 

Cependant, l'année dernière, des juges équatoriens ont ratifié la citoyenneté de Castillo, et il a été appelé en  équipe nationale pour les éliminatoires de la Coupe du monde. Mercredi, la FIFA a déclaré qu'elle enquêtait sur "une possible falsification de documents" et s'il s'avère qu'il n'était pas éligible pour jouer pour l'Équateur, tous les matches au cours desquels il a participé seront perdus 3-0, conformément aux règles en vigueur. Castillo a disputé huit des 12 matchs éliminatoires du Mondial depuis début septembre.

Si la FIFA déclare Castillo inéligible, cela pourrait bouleverser la Coupe du monde, qui se tiendra cette année du 21 novembre au 18 décembre. L'Équateur qui s'est automatiquement qualifié en terminant quatrième du classement sud-américain avec 26 points, suivi du Pérou (24), de la Colombie (23) et du Chili (19), pourrait donc être remplacé par le Pérou dans le Groupe A et le Chili deviendrait barragiste contre l'Australie ou les Emirats Arabes Unis, prochain adversaire de l'équipe de France dans le Groupe D.

Mais l'affaire ne s'arrête pas là puisque si la FIFA disqualifie l'Equateur et que le Pérou devient un qualifié direct, la validité du tirage au sort pourrait être remise en cause. Classé 22ème au classement Fifa, le Pérou aurait fait parti du chapeau 3 alors que l'Equateur était dans le chapeau 4.

Ça peut vous intéresser