Coupe du monde 2022

Guide de survie pour les dames pendant le Mondial 2022 (1ère partie)

Guide de survie pour les dames pendant le Mondial 2022 (1ère partie)
Supportrice de l'équipe de France (IconSports)

Mesdames, faites-vous dès maintenant à l’idée que vous n’échapperez pas au Mondial. Mais pas d’inquiétudes ! Vous n’êtes pas seules et cette rubrique est faite pour vous aider à vous y préparer.

Tout d’abord, quelques repères chronologiques car sans histoire nous ne serions rien.

Le ballon

Vers 1860, l'entreprise Charles Mackintosh and Company, met sur le marché un ballon composé de 18 panneaux contenant une vessie de caoutchouc fermée par un lacet. Ça n'a l'air de rien comme ça mais si, c'est de la grande invention. Le ballon a ensuite beaucoup évolué pour finir par devenir ce que nous connaissons aujourd'hui, rond et beau.

L’arbitre

L'arbitre apparaît en 1890 et porte une tenue réglementaire à partir de 1919. Avant, il arbitrait tout nu. (Non, on rigole)

Les buts

La taille actuelle des buts est acquise en 1875 : 7,32m de longueur et 2,44m de hauteur (tout ça bien évidemment pensé pour qu'aucun gardien ne puisse leur faire de l'ombre) et celle du terrain en 1899 : 90m en largeur et 120m de longueur maximum. Alors oui, les footballeurs courent après un ballon et cela peut paraitre futile mais courir 90 minutes sur pareille étendue, ça fait perdre des calories ! Et ça, les footballeurs l'ont compris.

Les joueurs

Le nombre de joueurs est fixé à 11 en 1899. Pourquoi 11 et pas 12, on ne sait pas vraiment. Une rumeur veut que cela vienne du fait que les chambres des écoles anglaises comptaient 10 élèves et un surveillant. Mais bon, la rumeur on sait ce que c’est, ça te fait pousser un onzième orteil et te donne déjà quatre enfants. Avant 1958, si tu commençais un match, tu devais le finir, blessé ou non. Le remplacement, une bien belle invention qui aura sauvé plus d'un joueur !

Corner / hors-jeu

Le corner ("coin" en français dans le texte) apparaît en 1873 et le pénalty en 1891. La règle du hors-jeu connaît de nombreuses modifications, avec, on imagine, toujours cette envie de la rendre plus compréhensible. Aujourd’hui, si, au moment où le ballon lui est adressé, un joueur (ou une partie de son corps) est plus près de la ligne du but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire (le dernier étant le gardien), il est alors en position de hors-jeu. Le joueur doit donc recevoir le ballon si un adversaire se trouve entre lui et le but ou prier très fort pour que l’arbitre assistant soit myope. (Vous avez le droit de relire les dernières lignes 30 ou 40 fois, on ne vous fera pas payer plus cher)

La durée (pas les macarons)

Dans un premier temps, la durée de jeu était décidée par l'arbitre ou les capitaines des équipes. Mais comme ils se prenaient un peu trop pour des dieux, les 90 minutes règlementaires ont été arrêtées en 1899.

Les cartons

Les cartons, rouge ou jaune, sont mis à disposition de l'arbitre lors de la Coupe du monde au Mexique en 1970 (autant dire il n’y a pas si longtemps que ça). Pour la petite histoire (retiens si tu veux frimer) c'est Ken Aston qui en a eu l'idée. Il assiste au match Angleterre-Argentine durant la Coupe du monde 1966. A cette époque, l'avertissement et l'expulsion se font de manière verbale. Durant la rencontre, un joueur argentin expulsé par l'arbitre refuse de sortir. Sur le chemin du retour, Ken Aston s'arrête en voiture à un feu de circulation et là, éclair de génie, en voyant le feu jaune qui signale "attention" puis le feu rouge signifiant "stop", il se dit que le code est adaptable au football. La FIFA (Fédération internationale de Football Association) est séduite par l'idée et décide de l'adopter lors de la Coupe du monde 1970.

Ça peut vous intéresser