Coupe du monde 2022

Guide de survie pour les dames pendant le Mondial 2022 (4e partie)

Guide de survie pour les dames pendant le Mondial 2022 (4e partie)
Supportrice de l'équipe du Brésil (Icon Sport)

Sortez drapeaux, fanions et soyez patriotes du vernis à la culotte. C’est parti pour un mois de football ! Mais avant de se laisser gagner par la liesse populaire et de poser ses fesses devant un match, voici quelques petites choses à savoir :

Le Mondial au Qatar, c’est 32 équipes et 64 matches.

Un match dure 2 mi-temps de 45 minutes et parfois il ne se passe rien.

64 matches x 2 mi-temps de 45 minutes = 5760 alléchantes minutes (ou 96 heures) de football.

La mi-temps dure 15 minutes. Si tu penses être enfin libre de parler de ton boulot, des enfants ou de ta copine Charlotte, que nenni. La pause est dédiée à l’analyse technique des hommes se croyant fins tacticiens. C’est là que tu pourras entendre : « Mais quelle chèvre cet arrière gauche ! Même ma grand-mère en déambulateur couvrirait plus de terrain » ou « Si j’étais Didier (Deschamps, le sélectionneur des Bleus), je ferais sortir Olivier (Giroud). Il rate tout ce qu’il peut, on dirait Gomis ! » Même si vous êtes vexée de ne pas avoir une oreille attentive, évitez de lui rappeler qu’il n’est pas Didier, le réveil serait trop brutal.

En deuxième période, les joueurs n’ont aucun problème d’orientation. Ils changent juste de côté au retour des vestiaires pour que les deux équipes soient à égalité en ce qui concerne les conditions météo (vent, soleil, moitié de terrain détrempée, taupes...)

Un pénalty ne peut être sifflé que si le joueur fauché est dans la surface de réparation. Inutile donc de hurler « PENOOO » à tout bout de champ.

La surface de réparation n’est pas l’endroit où l’on s’occupe de raccommoder les joueurs blessés. Il s’agit de la zone située devant les buts. Et si elle s’appelle ainsi c’est parce qu’en anglais « réparation » se dit « penalty ».

Le petit (quoique pas toujours petit) homme en jaune ou noir (ou parfois bleu) au milieu du terrain n’est pas un joueur qui s’est trompé de terrain, c’est l’arbitre.

La ola sur le canapé est proscrite depuis 1862 mais certains irréductibles s’entêtent toujours. Vous pouvez les imiter, à vos risques et périls (et à ceux du lustre).

Non, Zinedine Zidane n’est plus sur le terrain, ça ne sert à rien de demander.

Si le football ne t’intéresse toujours vraiment pas, tu peux te mettre à la cuisine quatarienne.

Au Qatar, on parle arabe. Et si tu veux impressionner tes copines, ton mec ou juste ton chat, voici quelques expressions à placer de façon inopinée :

  • Salam aleykoum dia : bonjour
  • Mae alsalama : au revoir
  • Eafwan : excusez-moi (à répéter à chaque passage devant le téléviseur)
  • Laylat saeida : bonne nuit (pour celles qui n'ont pas le courage de tenir jusqu'au match de minuit)
  • Shukran : merci (mais nul besoin de rajouter « la famille » comme Carreira David)
Ça peut vous intéresser