Coupe du monde 2022

Mondial 2022 : Le 11 des joueurs à suivre !

Mondial 2022 : Le 11 des joueurs à suivre !
Jamal Musiala, le nouveau phénomène du football allemand

Nous y sommes, la Coupe du Monde 2022 a démarré par la victoire de l’Equateur 2-0 face au Qatar. Cette édition sera l’occasion de suivre une pléiade de jeunes talents. Nous avons décidé de concocter un 11 des joueurs à suivre. Vous avez hâte ? Allons-y ! 

Quels sont les joueurs à surveiller pendant cette coupe du monde 2022 ?

Gardien de but

Diogo Costa (Portugal) : Le gardien du Fc Porto commence à se faire un nom dans le championnat portugais. Mieux encore, pour beaucoup il a le potentiel pour devenir le meilleur gardien du monde. Il a été fondamental dans la qualification de son équipe en 8ème de finale de ligue des champions avec notamment 3 pénaltys arrêtés durant la phase de poule. À seulement 23 ans, il est considéré comme le futur de sa nation. Il sera d’ailleurs le gardien titulaire du Portugal pendant cette Coupe du Monde malgré une petite gêne à la cuisse droite. Nul doute que son avenir sera fera loin de Porto. Ses performances durant le mondial pourraient être déterminantes pour écrire les prochaines pages de son histoire.

Défenseurs 

Sergino Dest (États-unis) : Les États-unis et sa génération dorée sera l’une équipe à suivre. Et parmi tous ces talents, il y a Sergino Dest. Après un passage compliqué au Fc Barcelone, le latéral tente de se relancer en Italie et plus précisément au Milan Ac. L’américain est un joueur très fort offensivement. Il sera une arme importante supplémentaire sur le plan offensif. En revanche, il reste assez perfectible défensivement en laissant des espaces dans son dos. Habitué à jouer sur le côté droit, il est souvent utilisé à gauche en sélection. Cette polyvalence est une aubaine pour son sélectionneur, Gregg Berhalter. Sera t-il capable de prouver son immense talent durant cette Coupe du Monde ? Réponse prochainement...

Zeno Debast (Belgique) : C’est la surprise de Roberto Martinez. Peu de monde ne s’attendait à voir Zeno Debast dans la liste belge. Et pourtant, avec ses 20 matchs en professionnel avec Anderlecht, le jeune défenseur central de 18 ans a pu démontrer son talent mais également son âme de leader. Même si il ne part pas au Qatar avec une place de titulaire, il pourrait profiter d’une charnière centrale vieillissante pour pointer le bout de son nez au fur et à mesure des rencontres. La Coupe du Monde est l’occasion parfaite pour éclore et pour lui, de se faire connaître du grand public. 

Ibrahima Konaté (France) : Pour lui aussi, la sélection est surprenante. Blessé depuis quasiment le début de saison, Ibrahima Konaté arrive au Qatar en manque de rythme. Mais malgré cela, c’est un joueur qui a réussi à faire valoir ses qualités au sein d’un des plus grands collectifs, Liverpool. Très athlétique (1,94m) et très fort dans les duels, il a impressionné le monde du football durant la finale de la ligue des champions contre le Real Madrid en mai dernier. Il a notamment éteint le ballon d’or, Karim Benzema. Et avec la blessure de Presnel Kimpembe, il pourrait avoir un rôle important à jouer au Qatar. Il devrait d’ailleurs être aligné d’entrée lors du premier match face à l’Australie. À lui de prouver qu’il est le futur patron des bleus ! 

Tyrell Malacia (Pays-Bas) : Depuis son éclosion à Feyenoord, il ne cesse d’impressionner. Son transfert à Manchester United aurait pu être une marche trop haute pour lui et pourtant il a totalement évincé Luke Shaw. Le latéral gauche de 23 ans reste fidèle à lui-même avec une activité folle sur son côté. Très solide défensivement et capable d’apporter offensivement par sa fougue, il est un latéral très complet. C’est un joueur pas avare d’efforts, avalant les kilomètres et très précieux pour un collectif. En concurrence avec l’expérimenté Daley Blind, il est une solution en or pour Louis Van Gaal.

Milieux de terrain

Jude Bellingham (Angleterre) : c’est sans aucun doute, l’un des futurs meilleurs joueurs du monde à son poste. Sur un terrain, Jude Bellingham sait absolument tout faire. Ce garçon de 19 ans à toute la panoplie du joueur moderne. Très important à la récupération, imposant dans l’entre-jeu et très doué balle aux pieds, il est la nouvelle star du Borussia Dortmund. Cette saison, il se démarque par son efficacité devant le but. Ses 7 buts en 20 matchs dont un face à Manchester City parlent pour lui. Malgré son jeune âge, il devrait être titulaire aux côtés de Declan Rice dans le double pivot anglais. L’Angleterre tient entre ses mains un diamant brut et la Coupe du Monde pourrait être celle de la confirmation. Courtisé par de très grands clubs comme le Réal Madrid ou Liverpool, Jude Bellingham sait qu’il sera surveillé durant la compétition.  

Gavi (Espagne) : C’est un bijou, un pur produit de la Masia. À 18 ans, Gavi n’en fini plus d’épater et son talent n’est plus un secret pour personne. Au milieu de terrain, il dispose d’une palette technique très large. Doté d’une qualité technique et d’une vision de jeu au dessus de la moyenne, le golden boy est le futur de la Roja. Il compense son côté frêle par une intelligence de jeu remarquable. Avec son coéquipier et ami, Pedri, il aura la lourde mission de prendre la relève du duo Xavi-Iniesta. Cette Coupe du Monde sera un indicateur parfait pour savoir si il a les épaules pour devenir l’un des cadres de l’Espagne dans les années à venir.  

Mohammed Kudus (Ghana) : le continent africain sort souvent des joueurs très talentueux et Mohammed Kudus ne déroge pas à la règle. Le milieu de terrain de 22 ans a de l’or dans les pieds. Son début de saison tonitruant avec l’Ajax Amsterdam est le commencement d’une carrière très prometteuse. Auteur de 10 buts toutes compétitions confondues, il a montré ses qualités techniques, de finition et surtout son énorme frappe de balle. En témoigne, sa frappe pied gauche pleine lucarne à Anfield face à Liverpool. Quoi qu’il en soit, la nouvelle étoile du Ghana pourrait bien éclairer le ciel de l’Afrique pendant de longues années. À commencer par cette Coupe du Monde où les espoirs ghanéens sont en grande partie placés en lui. 

Attaquants 

Jamal Musiala (Allemagne) : Épatant, époustouflant, exceptionnel, tous les adjectifs sont bons pour définir le début de saison de Jamal Musiala. C’est devenu l’arme offensive principale du Bayern à seulement 19 ans. Avec 9 buts et 7 passes décisives en 14 matchs de Bundesliga, il affole les compteurs. Capable de jouer dans l’axe comme sur le côté gauche, il est très difficile à arrêter en 1 contre 1. Sa progression fulgurante et ses qualités lui permettent de participer à sa première Coupe du Monde. Et malgré la concurrence importante en Allemagne, il aura l’occasion d’apporter sa pierre à l’édifice et de démontrer qu’il sera un joueur déterminant dans le futur.

Antony (Brésil) : 100 millions d’euros, c’est le prix qu’à déboursé Manchester United pour s’attacher les services d’Antony. En même temps, à 21 ans, l’ailier brésilien impressionne par sa facilité balle aux pieds. Virevoltant et jamais en manque d’inspiration lorsqu’il s’agit de dribbler, Antony a un pied gauche magique. Il est victime de l’armada offensive du Brésil. Doublure de Raphinha, il n’est pas encore un titulaire indiscutable. En revanche, il a tout le talent pour faire bouger les choses et sa situation sera à surveiller durant ce mondial. Une grosse performance pourrait lui permettre de justifier le prix de son transfert. 

Noah Okafor (Suisse) : C’est sûrement le joueur le moins connu de cette liste et pourtant, Noah Okafor est un joueur de très grande classe. Avec 9 buts depuis le début de la saison dont 3 en ligue des Champions, l’attaquant Suisse de Salzbourg est en train de se faire un nom. C’est un attaquant complet, efficace, qui a les qualités pour toquer à la porte d’un plus grand club. La Coupe du Monde sera une étape importante pour la suite de sa carrière. La Suisse aura besoin d’un grand Noah Okafor pour sortir d’un groupe homogène composé du Brésil, de la Serbie et du Cameroun.

Ces 11 joueurs seront à surveiller pendant ce mois de compétition. Entre les belles promesses et les futures stars, nous avons de quoi nous régaler. 

Ça peut vous intéresser