Coupe du monde 2022

Timothy Weah, au nom du père

Timothy Weah, au nom du père
Timothy Weah prolifique avec les USA - Anthony Dibon/Icon Sport

Face aux Pays de Galles, Timothy Weah a été décisif pour le Team USA en ouvrant le score en première période. Si son équipe a été tenue en échec, sa performance individuelle a marqué les esprits et est très symbolique.

Tout le monde (ou presque) connaît George Weah, grand footballeur dans les années 90 et Ballon d'Or en 1995. L'un de ses trois enfants, Timothy, a suivi le sillage de son père. Ce dernier n'a jamais réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde avec le Libéria. Aujourd'hui, son fils le « venge » en participant à seulement 22 ans.

Pour leur entrée en lice dans le groupe B, les Américains étaient opposés aux Gallois de Gareth Bale. Les États-Unis ont pris les devants avec 67 % de possession et une main mise sur le ballon. Sur leur seul tir cadré, ils inscrivent le premier but via Timothy Weah à la 35e minute. Christian Pulisic effectue une récupération de balle au milieu de terrain et court vers la surface. D'un appel tranchant, Weah se fait servir et ajuste Hennessey pour l'ouverture du score (1-0, 35').

Si les efforts de l'avant-centre américain ne sont pas récompensés collectivement avec ce match nul, ils représentent un symbole. Longtemps blessé, le Dogue revient depuis quelques semaines à un excellent niveau.

Prochaine étape pour les États-Unis contre l'Angleterre vendredi à 20 heures. Une statistique sera à briser. En effet, depuis le 5 juin 2002 face au Portugal, la Team USA n'a pas battu une nation européenne à la Coupe du Monde (6 nuls, 11 défaites). Fin de la malédiction ? Rien n'est moins sûr !

Ça peut vous intéresser