Coupe du monde 2022

La Tunisie arrache un match nul au Danemark !

La Tunisie arrache un match nul au Danemark !
Aïssa Laïdouni a été bouillant avec la Tunisie - Icon Sport

Pour l'ouverture des hostilités dans ce groupe D, le Danemark et la Tunisie s'affrontaient. Si le duel a été plus tactique que concret, il s'est avéré très intéressant à regarder. Les Tunisiens ont surpris leur adversaire du jour et sont logiquement récompensés par un point.

La Tunisie répond présent

Pour leur sixième Coupe du Monde, les Aigles de Carthage sont déterminés à créer la surprise. Cela se ressent d'entrée avec la frappe de Youssef Msakni, contrée par Andreas Christensen (3'). S'ils n'ont pas la main mise sur le ballon, les Tunisiens parviennent à en faire quelque chose, contrairement à leurs adversaires. La première réelle occasion pour eux intervient avec Mohamed Dräger, qui voit sa frappe en entrée de surface contrée par Christensen. Ce tir frôle la lucarne de Kasper Schmeichel (11'). Quand ce n'est pas l'attaque qui s'illustre pour la Tunisie, c'est la défense qui prend le relais. Un Danois rentre dans la surface de réparation tunisienne et effectue un centre qui est parfaitement dévié par Montassar Talbi (15'). Le premier véritable coup de chaud sur la défense des Rod Hvide intervient quelques minutes plus tard. En effet, les défenseurs danois sont bien alignés sur Issam Jebali, qui était seul et bien servi en hauteur. Le drapeau se lève en fin d'action (23').

Afin de contrer la stratégie des Aigles de Carthage, le Danemark mise sur les centres de Christian Eriksen ainsi que les corners obtenus. Sur l'ensemble de la première période, pas moins de six corners ont été tirés par les Danois. Un homme se démarque par rapport aux autres, il s'agit d'Aïssa Laïdouni. À la suite d'un corner mal négocié par la défense adverse, le Tunisien effectue sa course et reprend d'une puissante frappe le ballon qui traine. C'est tenté, mais au-dessus (39'). Ce joueur est bouillant, aussi bien dans ses tentatives de contres que dans ses actions défensives. Le Danemark tente quelque chose en attaque avec Kasper Dolberg qui veut trouver Pierre-Emile Hojbjerg, un peu court pour le trouver (41'). Pour conclure une première période tendue, Jebali est bien servi dans les six mètres et fait face à Schmeichel, qu'il tente de lober. Le portier danois est lucide et sort une claquette (43'). En héros, Talbi écarte un coup franc d'Eriksen de la tête dans les tous derniers instants. Le Danemark a été surpris par le niveau de jeu de la Tunisie, qui a bousculé son adversaire tactiquement et physiquement.

Malgré le forcing, un match nul équilibré

Le Danemark tente de passer par la construction pour bousculer le bloc de la Tunisie. Pourtant, ce sont bien les coéquipiers de Wahbi Khazri qui rentrent bien dans cette seconde période. Lancé par Ben Slimane, Laïdouni file vers le but, mais est intercepté et obtient un corner (51'). Pour la première fois dans ce match, les Rod Hvide obtiennent une réelle occasion avec un but sifflé hors-jeu à la 55ème minute. Damsgaard est servi et tire, mais le gardien tunisien effectue la parade. Le ballon revient dans les pieds de Skov Olsen qui marque le but, sans compter le drapeau qui se lève. Le temps fort danois continue avec Dolberg qui a failli tromper le portier adverse d'une tête à bout portant, qu'il croise trop (57'). La Tunisie s'accroche et essaye de trouver la profondeur pour Jebali, en vain (68').

Seulement une minute plus tard, Christian Eriksen fait parler tout son talent de frappeur. Mais il peut compter sur Dahman pour s'interposer et claquer ce ballon hors de sa cage. Le Danemark conserve son monopole du ballon en s'octroyant une occasion très dangereuse. Andreas Christiansen place sa tête à la suite d'un corner, elle est presque cadrée, mais Cornelius tente de la reprendre de la tête. Sur son plongeon, qui aurait pu le blesser, la balle heurte le poteau et sauve la Tunisie. Jusqu'au temps additionnel, rien de spécial à signaler, si ce n'est quelques occasions de part et d'autres. Un frisson a traversé le stade au bout du bout, lorsqu'une main de Meriah est suspectée. Finalement, l'article ne siffle pas penalty et le score en reste là (90'+4).

Donnés favoris, les Danois se sont heurtés à un réalisme criant de la Tunisie, pertinente tactiquement et qui s'est battue sur toutes les actions. Christian Eriksen et les siens ont manqué de finition pour espérer ramener les trois points, ce qui récompense les Aigles de Carthage. Ces derniers seront attendus au tournant contre l'Australie.

Pavel CLAUZARD

Danemark – Tunisie : 0 – 0 (0 – 0)

Première journée de la Coupe du Monde, Groupe D

Arbitre : C. Palazuelos (MEX)

Avertissements : Kristensen (24') et Jensen (78') pour le Danemark ; Khenissi (86') pour la Tunisie

Danemark : Schmeichel – Andersen, Kjaer (c.) (Jensen, 65'), Christensen – Kristensen, Delaney (Damsgaard, 45'+1), Eriksen, Hojbjerg, Maehle – Skov Olsen (Lindstrom, 65'), Dolberg (Cornelius, 65')

Remplaçants (à chosiir parmi) : Christensen (g.), Ronnow (g.), Nelsson, Bah, Larsen, Norgaard, Jensen, Skov, Damsgaard, Wass, Poulsen, Wind, Braithwaite, Lindstrom, Cornelius

Sélectionneur : Kasper Hjulmand

Tunisie : Dahmen – Talbi, Meriah, Bronn – Dräger (Kechrida, 88'), Skhiri, Laïdouni (Sassi, 88'), Abdi – Ben Slimane (Sliti, 67'), Msakni (c.) (Mejbri, 80') – Jebali (Khenissi, 80')

Remplaçants : Mathlouthi (g.), Ben Said (g.), Hassen (g.), Kechrida, Maâloul, Ifa, Mejbri, Sliti, Ben Romdhane, Ghandri, Sassi, Chaaleli, Jaziri, Khenissi, Khazri

Sélectionneur : Jalel Kadri

Ça peut vous intéresser