Coupe du monde 2022

Un Brésil sans Neymar face à la Suisse

Un Brésil sans Neymar face à la Suisse
Neymar Jr., milieu de terrain de l'équipe du Brésil (IconSport)

À égalité de points après la première journée, le Brésil et la Suisse s’affronte cet après-midi à 17h (heure française) à Doha. Un match qui permettra à l’une des nations de se qualifier pour les huitièmes de finale.

La Seleção avait réalisé jeudi, une entrée en lice parfaite avec une victoire 2-0 face à la Serbie. Le pays était à la fête et se voyait déjà en huitièmes. Une seule ombre au tableau : la blessure de Neymar. 78e minute de match, l’attaquant du PSG est au sol, il semble s’être tordu la cheville droite, les médecins accourent pour mesurer la douleur du joueur.
 
Il aura fallu attendre quelques heures afin d’avoir des nouvelles de la star brésilienne. Sans surprise, les examens passés par Neymar ont confirmé une entorse de la cheville droite. Il sera donc forfait pour affronter la Suisse. Ce n’est pas une première pour « Ney ». On se souvient tous de sa terrible blessure au dos en quarts de finale du Mondial 2014, contre la Colombie. 

En Russie, le joueur n’était pas non plus dans ses meilleurs jours, après une grave blessure à la cheville.


Son retour dans le tournoi est encore incertain, mais pas de quoi inquiéter ses coéquipiers. « Neymar, c’est la star de l’équipe, celui qui fait la différence, mais on a d’autres grands joueurs », confie Casemiro. Les Brésiliens affichent toutefois « 100% de confiance » en l’équipe, comme le martèle Marquinhos, à la presse. « On aimerait bien évidemment avoir Neymar et Danilo (également touché contre la Serbie et forfait contre la Suisse), mais on est prêts et confiants », insiste-t-il.
 
Pour Tite, le sélectionneur du Brésil, le plan est clair : « On a déjà décidé, on sait qui sera titulaire. ». Il reconnaît néanmoins une part de responsabilité dans la blessure de ses joueurs, regrettant de ne pas avoir sorti Neymar et Danilo, plus tôt, afin de les ménager.
 
Une chose est sûre, le Brésil ne manque pas de talent. À l’image de Richarlison qui a été brillant face aux Serbes en marquant un doublé (62e et 73e). On connaît aussi les qualités de Vinicius Jr, Gabriel Jesus, Raphinha ou encore Rodrygo.
 
Le Brésil ne compte donc pas que sur un joueur, mais sur une équipe mobilisée pour faire gagner le collectif et aller le plus loin dans la compétition. 

Ça peut vous intéresser